N’Zérékoré : poursuite de la recherche des cadres disparus

0
205

Les recherches continuaient ce mercredi 17 septembre à Wamey situé à 50 kilomètres de N’Zérékoré ( capitale de la Guinée-Forestière) pour retrouver six membres d’une mission de sensibilisation contre Ebola pourchassés hier mardi dans ce village par des jeunes armés de machettes et de gourdins.

 

En plus des recherches pour retrouver ces cadres qui ont pris la clé des champs, l’on vient d’apprendre qu’une équipe gouvernementale est attendue à N’Zérékoré pour lancer une enquête sur cet évènement regrettable.

Le préfet de N’Zérékoré qui faisait partie de ce groupe a rejoint le centre-ville informe que la sécurité sera de mise. 

Mais les six autres membres de l’équipe de sensibilisation dont le directeur préfectoral de la Santé, le DGA de l’hôpital préfectoral, des journalistes de Zaly fm et de la Radio rurale ainsi qu’un membre fondateur du centre médico-social financé par la  mission évangélique sont toujours portés disparus.

Selon nos confrères de Mediaguinee, Le gouverneur de la région administrative de N’Zérékoré, Lancei Condé, en compagnie du préfet, du directeur régional de la santé, du directeur général de l’hôpital régional et de son adjoint, des partenaires de l’OMS et de la Croix rouge, se rendait dans trois sous-préfectures, notamment Womey, Soulouta et Gouecké. 

Cette visite s’inscrivait dans le cadre de la sensibilisation des populations sur les moyens de prévention du virus Ebola. 

Après l’étape de Gouecké, cette forte délégation s’est rendue dans la sous-préfecture de Womey. Mais, selon Facely Konaté, journaliste à la radio Liberté Zaly FM, cette délégation a été surprise par des jeunes armés de gourdins et des machettes alors que tout avait bien commencé.

 « A Womey, toutes les choses avaient bien démarré parce qu’il y avait même eu la présentation des dix noix de cola par les sages, le préfet avait fait sa communication. Maintenant c’était le tour de François Lamah qui est le coordinateur régional de l’ong Pride Guinée. Pendant qu’il lisait son discours, il a vu des jeunes sortir de la brousse munis de gourdins et des machettes. Ils ont commencé à attaquer les gens, et c’était la panique. Ils ont reçu à saccager six véhicules », a expliqué Facely Konaté que nous avons joint au téléphone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici