EDG: les dessous du départ de Nava Touré…

0
352

Le lundi 15 septembre, Nava Touré a été débarqué de ses fonctions de directeur général de l’Electricité de Guinée (EDG) pour le poste de secrétaire général du Ministère des Mines. Mais comment Nava Touré a-t-il perdu le très stratégique poste de directeur général de EDG? Les dessous!

 

En effet, les déboires du directeur général de Nava Touré ont commencé lorsqu’il a pris sur lui, l’initiative de nommer à des postes clés de la Guinéenne d’électricité, des cadres qui militeraient pour des partis de l’opposition et qu’on appelle à EDG  « saboteurs ».

Ces nominations ont essentiellement concerné le cabinet de la direction générale, les directions Production Exploitation et Entretien; Commerciale; Ressources humaines; Etude et Planifications; Patrimoine et Services Généraux; Finances et Comptabilités.

Parmi les nouveaux promus, il y a l’ancien coordinateur général de EDG, Abdoulaye Kéita désormais réduit au rôle de conseiller en charge de la mobilisation des ressources publiques. Laye Kouyaté jusque-là responsable de la communication devient lui aussi conseiller aux relations avec les communautés. C’est Thierno Madiou Diallo qui en est dorénavant coordinateur de la cellule de communication.

Mais ce qui semble froisser voir choquer plus d’un à EDG, c’est la nomination de certains cadres forts  décriées pour leur gestion controversée.  . Dont la nomination de M. Kékoura Grovogui au  très juteux poste de directeur commercial. Il s’agit de celui là même qui n’avait pas fini avec la Justice dans l’affaire dite du détournement présumé d’importants matériels électriques d’EDG.

Ces matériels étaient, pour rappel,  destinés à l’électrification des capitales régionales du pays. Alors chef de projet de l’électrification des capitales régionales, M. Kékoura Grovogui a été accusé de détournement de matériels d’EDG au profit de deux sociétés « fictives » ICS et ELD dont il serait le principal associé.

A l’époque, cette affaire avait été portée à la justice du temps d’Abdoulaye Kéita alors coordinateur général de EDG. Malheureusement, l’affaire n’a toujours pas été élucidée. Elle a été tout simplement abandonnée et comme classée sans que l’on ne sache la vérité, selon nos informations.. (lire: EDG- détournement de matériel électrique: Kékoura Grovogui au cœur d’un scandale…).

C’est d’ailleurs pour toutes ces raisons que les travailleurs comptaient empêcher toute cérémonie de passation de service.
Reste maintenant à savoir si le nouveau directeur général, Mory Kaba va remettre en cause ou pas, les nominations opérées par Nava Touré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici