Un groupe d’enseignants porte plainte contre Aboubacar Sylla au Tribunal

0
254

Honorable Aboubacar Sylla  Fondateur du groupe de presse L’indépendant /Le démocrate, est de nouveau pointé du doigt  par ses  anciens employés du Groupe Scolaire Lamine Sylla, situé dans la commune de Ratoma. Il s’agit de 27 enseignants licenciés le 25 Aout 2013 pour avoir  réclamé leur salaire pour cause dit-on des  » obligations familiales. »

Ce mercredi 17 septembre 2014, au Tribunal de Mafanco,  ces enseignants ont apporté leurs soutiens aux journalistes   en procès avec Le Groupe de presse l’indépendant /Le démocrate. Une Occasion pour Souleymane Koulibaly  l’une
des victimes, qui a servi le  Groupe scolaire Sylla Lamine pendant  13 années de livrer un  témoignage à la presse.

« Aboubacar Sylla est un mauvais employeur. Arbitrairement  il nous  a licenciés le 25 Aout 2013 par ce qu’on a  réclamé nos salaires. Nous sommes 27 victimes et  on a été humblement lui demander de nous payer pour pouvoir faire face  à  nos obligations familiales » affirme M.Koulibaly.

Parmi ces licenciés, certains ont poursuivi leurs dossiers au Tribunal  du Travail, d’autres n’ont que leurs yeux pour pleurer, faute de moyens.

«Moi précisément, indique Koulibaly, il me doit quatre mois de salaire, certains 3 mois  et ainsi de suite…J’étais venu suivre mon dossier. Il ya eu procès au niveau du Tribunal et j’ai gagné le procès.  Mais j’ai trouvé vraiment le montant un peu dérisoire c’est pourquoi   j’ai interjeté appel pour la Cour d’Appel. Mais, comme  c’était des vacances judiciaires, il fallait attendre que celles-ci prennent fin pour pouvoir recommencer  le combat. Le montant que je dois  recevoir c’est dans la discrétion des avocats je ne peux pas vous dire. Mais il ya une contradiction entre ce que le Président du Tribunal a proposé et ce que l’avocat m’a donné » a-t-il précisé.

Pour d’autres licenciés, tel n’est pas  le cas.  «  Certains de nos collègues par faute de moyens n’ont pas pu effectuer le déplacement donc, ils tirent le diable par la queue» déplore t il.

A la question de savoir s’il n’y a pas une manipulation politique derrière. Il répond : « Nous ne sommes pas manipulés, lui – Aboubacar Sylla- et moi sommes tous de L’ADP c’est-à-dire de l’opposition. Cela n’a aucun caractère politique. Mais lui, il cherche toujours à noyer le poison par la queue  en utilisant les mots politiques. Ce n’est pas pour rien  qu’il a cherché à avoir le manteau parlementaire pour pouvoir trainer les casseroles sales qui sont  derrière  lui. »

Aboubacar Soumah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici