Elysée : « le message  » de l’entretien Hollande-Alpha Condé

0
447

Le Président de la République française a reçu hier lundi 29 septembre son homologue guinéen, Alpha Condé à l’Elysée où ils ont adressé un  » message » commun à l’opinion quant la nécessité de l’ouverture des pays affectés par Ebola. 

 

A l’issue de cet entretien  » improvisé » par les deux hommes,  » le message » qui a été donné est que  » les pays affectés par l’épidémie Ebola restent ouverts ».

Selon Hollande,  » le pire service à rendre à la Guinée est de la confiner ». Le président français, face à la presse, en compagnie du président guinéen, a vivement plaidé pour que les pays durement affectés par le virus Ebola ne soient pas isolés afin que leurs économies continuent.

Hollande a aussi fait part de l’apport de la France à la Guinée et aux autres pays affectés par ce virus en termes d’assistance médicale mais aussi diplomatique.

La  » très grande solidarité » de la France se manifeste ainsi par l’octroi de 35 millions dans la lutte contre Ebola et  » le double » si l’on y ajoute l’effort dans les institutions multinationales.

A l’Assemblée générale des Nations Unies qui vien de s’achever à New-York; Hollande soutient avoir  » plaidé pour que la mobilisation s’intensifie ». Ce qui a donné à ses yeux des résultats probants dont la Résolution de l’ONU sur le virus Ebola, le discours fort de Barack Obama, le soutien de la Banque mondiale etc…

 » Message de confiance »

  » La Guinée a de nombreux projets de développement…Les entreprises doivent continuer à y investir. L’économie doit se développer et nous avons confiance dans l’avenir de la Guinée », laisse-t-il comme  » message de confiance » François Hollande. C’est là que se situe pour lui,  » le sens de cette visite » du Pr Alpha Condé.

En termes un peu plus clairs, le président Alpha Condé a relevé que l’épidémie Ebola est arrivé au moment où son pays  » quitte la macroéconomie pur amorcer son développement ».

A l’en croire, il y a un réel  » enthousiasme » de la part du Fonds monétaire international ( FMI) avec laquelle institution la Guinée achève son programme.

En rendant un vibrant hommage au président français pour son soutien, Alpha Condé a surtout remercié la France pour le maintient des vols de la compagnie Air France et l’ouverture de l’Ecole Française de Conakry.

S’agissant de la lutte contre le virus Ebola, le Chef de l’Etat demande quatre choses. A savoir d’abord que le virus Ebola  n’est pas une fatalité, qu’on peut en guérir et c’est ça doit être une occasion à la Guinée pour renforcer son système de santé…

Par ailleurs, M.Condé a rappelé qu’il convient de noter le  » rôle négatif que joue le virus Ebola sur l’économie » de la Guinée.

 » La communication – sur Ebola, ndrl- doit changer pour que les investisseurs reviennent » plaide-t-il au coeur du pouvoir français. Des messages véhiculés par de grandes occidentales sont de nature, accuse-t-il, à paniquer les populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici