Ebola : un clandestin guinéen encerclé par la police en pleine rue à Grenoble

0
321

Un périmètre de sécurité a été mis en place autour d’un garçon, arrivé clandestinement de Guinée, qui demandait de l’aide aux policiers. elon le Dauphiné, le jeune homme a poireauté là deux heures, avant d’être pris en charge par le Samu peu avant 16 heures.

L’histoire se passe à Grenoble, ce mercredi après-midi. Un jeune homme interpelle la police municipale qui patrouillait dans la rue. Il explique venir de Guinée, être arrivé clandestinement en France avec l’aide d’un passeur qui l’a planté là, seul, il y a trois jours. «Ne sachant où aller et n’ayant quasiment rien mangé ni bu depuis trois jours, il demandait de l’assistance», raconte le Dauphiné Libéré. Et s’il était contaminé par le virus Ebola ?, s’inquiètent alors les policiers.

Il est 14h20 quand les policiers mettent en place un périmètre de sécurité autour du jeune garçon. Le voilà sur le trottoir, encerclé par un ruban en plastique zébré. Avec interdiction de l’approcher.

Selon le Dauphiné, le jeune homme a poireauté là deux heures, avant d’être pris en charge par le Samu peu avant 16 heures. Interrogé par le quotidien, le professeur Vincent Danel, directeur du Samu de l’Isère, se justifie : «Il n’y avait pas d’urgence vitale lors de l’alerte. Ce type d’intervention nécessite un temps de préparation dû au protocole à mettre en œuvre « au cas où » avant de partir.»

Le jeune homme avait de la fièvre, «toutefois inférieure au seuil fixé par l’Organisation mondiale de la santé pour diagnostiquer un patient atteint du virus Ebola». Il a été placé en isolement, au CHU Michallon de Grenoble – La Tronche. A 18 heures, fin de l’épisode. L’hypothèse de la contamination est écartée.

LIBERATION

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici