Ebola :  » des chaines de contamination dans trois quartiers de Conakry » ( MSF)

0
339

Le centre de traitement de l’Ebola à Donka, au coeur de Conakry, est à bout de souffle. L’ong Mèdecins sans frontières ( MSF) s’en inquiète déjà avec l’arrivée, en une seule journée, de 22 patients en provenance de Coyah. Conakry aussi compte trois chaines de contamination dans 4 quartiers.

 

« Il y a trois chaines de contaminations actuellement présentes dans quatre quartiers de Conakry. Avec cette nouvelle chaîne de Coyah dont on ignore l’origine pour l’instant, ainsi que celles de Forécariah et Dalaba que l’on connait mais sur lesquelles nous n’avons pas d’informations, nous risquons d’être débordés » indique le Chef du Projet Donka pour MSF, Stephen Hauser.

 

Il ne s’est  pas élargi sur ces  » chaines de contamination » de ces quartiers de la capitale guinéenne.

L’on a noté  » l’arrivée massive le 6 octobre de 22 patients dont 18 en provenance de la région de Coyah, située à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Conakry. Parmi ces malades, de nombreux enfants qui méritent aux yeux de MSF  » une attention particulière ».

 » Aujourd’hui, poursuit Hauser, le centre, initialement prévu pour 3 mois, est confronté à ses limites physiques. Le réaménagement en cours du site afin de maximiser l’espace disponible risque de ne pas suffire. »

Selon MSF,  Conakry doit faire face aujourd’hui à une augmentation massive de nouveaux cas. Alors que le mois de juillet laissait présager la fin de l’épidémie en Guinée, on constate aujourd’hui plus de 120 patients, dont 85 confirmés, pris en charges dans les deux centres de gestion des cas Ebola de MSF du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici