Macky Sall à propos d’Ebola :  » L’histoire nous a donné raison »

0
310

 » L’histoire nous a donné raison puisque le seul cas constaté chez nous, un guinéen, est passé par les frontières terrestres » a exprimé Macky Sall, le président sénégalais au panafricain Jeune Afrique, évoquant ainsi la fermeture de ses frontières avec la Guinée.

 

Il y avait eu du bruit sur la ligne Conakry-Dakar, à cause de la gestion de l’épidémie Ebola. Une incompréhension est née dans la tête du président Alpha Condé lorsque son jeune frère Macky Salla fermé son portail à la Guinée.

« L’histoire nous a donné raison puisque le seul cas constaté chez nous, un guinéen, est passé par les frontières terrestres » insiste-t-il à dire. Le jeune guinéen qui a été retrouvé malade d’Ebola sur le sol sénégalais, a contribué à rendre difficiles les relations entre les deux hommes. L’attitude de Sall à son égard et la gestion de son retour au pays après traitement, ont donné du fil à retrordre à la diplomatie de ces pays voisins de l’Afrique de l’Ouest.

Alpha Condé, il y a quelques semaines, a décidé de composer le numéro du président sénégalais. Ce dernier confirme l’essentiel de leur entretien.

 » « Avec le président Alpha Condé, nous avons parlé et je pense qu’on s’est compris. Le Sénégal ne ferme pas ses portes à la Guinée, mais il a jugé utile, à un moment donné, de fermer ses frontières » confie-t-il à Jeune Afrique.

La fermeture des frontières entre ces deux pays a des conséquences économiques, sociales, politiques et diplomatiques. L’épidémie de la fièvre Ebola a déja causé plus 4.000 morts, principalement en Guinée, Libéria et Sierra-Léone.

{jcomments on}

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici