Campagne de sensibilisation stop Ebola: les inconhérencs du projet…

0
213

La Campagne de sensibilisation initiée par le ministère en charge de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes intitulé  « Stop Ebola » a été largement salué, apprécié. Cette opération a permis, un tant soit peu, à accroitre le niveau de compréhension dans la prévention de l’épidémie Ebola. Ce, même s’il est  difficile de percevoir les indicateurs des résultats atteints.

 

Cette campagne de sensibilisation menée à Conakry a connu la participation de 2100 jeunes.  Au terme de l’opération, des attestations de reconnaissance ont été tout naturellement décernées à ces jeunes.

Seulement, ce que l’on ne comprend pas trop,   c’est le nombre de jours consacrés à cette campagne. Sur des copies des attestations (copie ci-contre) décernées sous la signature du ministre en charge de la Jeunesse,  il est clairement fait mention d’une période allant du 20 au 28 septembre 2014.  Soit 9 jours au total. Or, des participants à cette sensibilisation ont dit avoir fait quatre jours  de travail de terrain avec à la clé, une prime de motivation de 200 mille francs guinéens. Soit 50 mille par jours. S’y ajoutent, deux jours de formation non primés.

Pour dire simplement les choses, il y a visiblement un décalage entre le nombre de jours de travail de terrain mentionné par les initiateurs du projet et celui donné par des bénéficiaires des attestations de reconnaissance.  Alors question: les  5 jours de différence étaient-ils tout aussi primés? Pour en avoir le cœur net, nous avons tenté en vain d’entrer en contact avec le ministre de la Jeunesse Moustapha Naïté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici