» L’épidémie Ebola a perturbé la production agricole » ( FAO)

0
340

La grande épidémie à virus Ebola qui frappe de plein fouet l’Afrique de l’Ouest – plus de 4.000 morts depuis mars 2014- souffle sur les bases économiques des pays affectés. Selon FAO, les activités agricoles en Guinée ont pris un sérieux coup du fait de ce virus, a dit le Représentant Résident de l’institution onusienne en Guinée, Isaias Angue OBAMA.

 » En Guinée, l’agriculture familiale a été touchée  de plein fouet par l’épidémie à virus EBOLA qui sévit dans le pays depuis le mois de janvier 2014. Hormis de nombreux morts à ce jour, cette épidémie a , les marchés locaux, nationaux et  frontaliers et de façon globale la sécurité alimentaire et nutritionnelle » lit-il dans une déclaration signée par le directeur général de la FAO ».
L’institution onusienne donc décidé, poursuit M. Obama, à l’instar des autres partenaires techniques et financiers, de contribuer au programme national de riposte par des actions de formation des agents de développement rural, par la sensibilisation auprès des communautés à la base et par la distribution des kits pour la prévention de l’épidémie. »

Mains dans la mains avec le gouvernement guinéen et le Programme alimentaire mondial,  » une première évaluation de l’impact de cette épidémie sur la production agricole et la sécurité alimentaire afin de  donner des orientations claires sur les actions à mener pour prévenir ou lutter contre l’insécurité alimentaire qui pourrait menacer certaines régions du pays. »

A l’occasion de la Journée mondiale de l’Alimentation, la FAO notent que  » les exploitations familiales jouent un rôle essentiel sur les plans socioéconomique, environnemental et culturel. Malgré les graves problèmes rencontrés, ce rôle doit être valorisé et renforcé au moyen de l’innovation. »

D’ailleurs,  » Consciente de cet enjeu, l’Organisation des Nations Unies a proclamé 2014 «Année internationale de l’agriculture familiale». Cette année, la Journée mondiale de l’alimentation rend hommage à la contribution qu’apporte l’agriculture familiale à la sécurité alimentaire et au développement durable:les agriculteurs nourrissent le monde et prennent soin de la terre.

Selon cette institution des Nations-Unies,  » Environ 87 pour cent d’exploitations agricoles dans le monde sont dirigées par des familles. Ces agriculteurs sont les principaux gardiens de nos ressources naturelles. En tant que secteur, l’agriculture familiale est le premier employeur de la planète, elle fournit plus de 80 pour cent de la nourriture mondiale.
La production, la commercialisation et la consommation de produits alimentaires ont connu de profonds changements ces dernières décennies. »

Elle rappelle que  » Au cours de cette période, la productivité agricole a augmenté de façon spectaculaire, grâce notamment aux progrès scientifiques et technologiques. La population mondiale, qui ne cesse de croître et qui est de plus en plus urbanisée, dépend d’une alimentation produite par un pourcentage d’agriculteurs plus faible qu’il ne l’était au sortir de la deuxième guerre mondiale.Le marché des produits agricoles et alimentaires s’est mondialisé, mais l’alimentation de la grande majorité de population repose essentiellement sur quatre produits de base. » Pour cette raison,  » Il faut dont adapter l’agriculture familiale à l’innovation. « 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici