Ebola : les responsables de l’UA à Conakry ce vendredi

0
270
La présidente de la commission de l'UA en tournée
La présidente de la commission de l’UA en tournée

Selon la présidence guinéenne,  » Dans le cadre de la riposte mondiale contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, son Excellence Dr. Nkosazama Dlamini Zuma, Présidente de la Commission de l’Union Africaine, son Excellence Dr. Carlos Lopes, Secrétaire Exécutif de la Commission Economique pour l’Afrique des Nations Unies et son Excellence Dr. Donald Kaberuka, Président de la Banque Africaine de Développement (BAD), arriveront à Conakry le 24 octobre 2014. »

A la tête d’une forte délégation d’une dizaine de personnalités, Dr. Nkosazama Dlamini Zuma, Dr. Carlos Lopes et Dr. Donald Kaberuka auront un entretien avec le Président Alpha Condé autour des efforts en cours dans la lutte contre Ebola.

« Nous saluons les efforts en cours aux niveaux continental et international mais, sincèrement, il reste encore davantage à faire pour mobiliser les ressources vu l’ampleur de l’épidémie et la vitesse de sa propagation », a déclaré la présidente de la Commission de l’UA, citée dans un communiqué.  « Il faut que le continent mobilise en toute urgence les ressources humaines si nécessaires », a-t-elle ajouté.

Le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée abritent l’écrasante majorité des 9 200 personnes touchées par l’actuelle épidémie d’Ebola. A ce jour quelque 4 500 personnes ont perdu la vie, selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mme Dlamini-Zuma est arrivée mercredi au Ghana, où est basée la Mission de l’ONU chargée de coordonner la réponse d’urgence à Ebola (UNMEER) et d’où elle doit rejoindre le Liberia jeudi, a précisé son porte-parole, Jacob Enoh Eben.

La semaine dernière, Mme Dlamini-Zuma avait appelé l’Afrique à envoyer davantage de professionnels de santé en Afrique de l’Ouest pour lutter contre l’épidémie, la pire jamais survenue depuis la découverte du virus Ebola en 1976.
Dans le même temps, les pays d’Afrique de l’Est décidaient l’envoi de quelque 600 personnes, médecins et auxiliaires de santé, dans les pays affectés.

Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici