Suisse : La fièvre Ebola sauve des « requérants d’asile déboutés »

0
401

Suisse DouaneCompte tenu de l’épidémie, les requérants d’asile déboutés ne sont plus renvoyés, s’ils en font la demande, vers la Sierra Leone, la Guinée et le Libéria. La Suisse ne renvoie plus de requérants d’asile déboutés vers la Sierra Leone, la Guinée et le Libéria, pays les plus durement touchés par l’épidémie d’Ebola. Le Département fédéral de justice et police (DFJP) a confirmé vendredi 7 novembre à l’ats une information de la télévision publique alémanique SRF. Les requérants déboutés pourront voir le délai fixé pour leur départ repoussé s’ils en font la demande, a expliqué Philipp Schwander, porte-parole du DFJP.

Le traitement des demandes d’asile en provenance de ces trois pays est également suspendu. Des exceptions pour les délinquants La Confédération prévoit toutefois des exceptions pour les auteurs de délits importants en Suisse et les requérants qui représenteraient «une menace pour la sécurité intérieure ou extérieure» du pays, ajoute M. Schwander. Le renvoi de Guinéens, de Libériens et de Sierra-Léonais vers des pays tiers est également possible.

Depuis la première apparition de l’épidémie d’Ebola en Guinée en janvier dernier, le virus n’a pas cessé de s’étendre et n’a pu être endigué dans ces trois pays malgré les efforts internationaux, rappelle le porte-parole. Appel de l’OSAR L’Organisation d’aide aux réfugiés (OSAR) demande depuis longtemps l’arrêt des renvois vers ces destinations, renvois dont ont été victimes selon elle sept requérants d’asile depuis août. Toujours d’après l’OSAR, quelque 200 requérants d’asile provenant des trois pays concernés sont pour l’heure en Suisse.

En août déjà, l’Agence européenne pour la gestion des frontières (FRONTEX) avait annoncé la suspension de ses vols de rapatriement d’immigrés illégaux vers le Nigeria. Mais elle ne coorganise et cofinance qu’environ 2 % de l’ensemble des vols de rapatriement depuis l’UE. La Belgique a également cessé à la mi-août les expulsions forcées d’immigrés vers les pays touchés par Ebola.

ATS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici