Procès de Bakayoko : une « mascarade » selon l’UFDG

0
464
Bakayoko a été journaliste en Guinée avant sa carrière politique
Bakayoko a été journaliste en Guinée avant sa carrière politique

Le parti l’UFDG de Cellou Dalein Diallo vient de réaliser tout le symbolique du procès du jeune politicien, Abdourahmane Bakayoko, président des  » Démocrates Guinéens » poursuivit à Labé pour « outrage au chef de l’Etat » à la suite d’une émission de radio au cours de laquelle cet ancien journaliste a eu à brocarder le chef de file de l’opposition ainsi que le président Alpha Condé.L’Union des Forces Démocratiques de Guinée, tout en déplorant ce qu’a subi M. Bakayoko, dénonce avec vigueur cette mascarade de procès dont le but est de remettre en question la liberté d’expression d’un homme politique » lit-on dans une déclaration qui vient de nous parvenir.

Abdourahmane Bakayoko, leader des « Démocrates Guinéens », a été présenté hier mardi face aux juges de Labé pour « outrage au chef de l’Etat » avant que le procès ne soit reporté pour demain jeudi.

Pour l’UFDG,  » Cette procédure judiciaire, téléguidée depuis Sékoutouréya et exécutée par des fonctionnaires zélés, n’est en réalité qu’une tentative supplémentaire d’intimidation pour bâillonner des citoyens Guinéens dont la liberté d’opinion est pourtant garantie par notre Constitution. »

Jeudi dernier, lors d’une émission radio, Bakayoko a traité de  » leaders ethnocentristes » et  » incapables »le président Alpha Condé et le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein.

Face à la virulence des propos, les proches de l’UFDG ont mis le feu au véhicule de Bakayoko avant de le séquestrer, durant des heures dans les locaux de GPP Fm.

A Conakry, des responsables au plus haut sommet du parti, Cellou Dalein Diallo et son vice-président Fodé Oussou Fofana, ont montré leur colère vis-à-vis de Bakayoko. Le second avait même poussé le zèle jusqu’à dire :  » il mérite ce qu’il a eu » au confrère de Guinéenews.

« L’Union des Forces Démocratiques de Guinée, malgré les injures dont son Président a fait l’objet lors de cette émission, tient à marquer toute sa solidarité et sa sympathie au Président du parti « Les Démocrates Guinéens ». Elle tient à rappeler à M. Alpha Condé et à son administration judiciaire caporalisée que les responsables, militants et sympathisants de l’UFDG demeureront des sentinelles intransigeantes qui veilleront à l’expression pleine et entière de toutes les libertés publiques reconnues par les lois de la République » poursuit la direction nationale du parti.

En conséquence, « Elle appelle ses militants et sympathisants de Labé à apporter tout leur soutien à M. Abdourahmane Bakayoko pendant cette liberticide épreuve qu’il traverse. »

Le procès du leader des « Démocrates Guinéens » reprend ce jeudi 13 novembre au TPI de Labé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici