Propos incendiaires : Telliano se rétracte et attaque un journaliste

0
198

La pilule Bakayoko est-elle passée par là ? Rien n’est moins sûr. De toute façon, en l’espace de quelques minutes, face à une kyrielle de journalistes, l’opposant Telliano a avancé des propos incendiaires, comme d’habitude, mais n’a pas voulu les assumer, quelques minutes après.Le sujet de la glacière volée entre Kanakan et Kissidougou, contenant un échantillon du virus Ebola, s’est invité dans les débats entre les membres de l’opposition parlementaire et les médias. Honorable Jean-Marc Telliano, a directement tiré à boulets rouges sur « le système » Condé, évoquant de la négligence de ceux qui avaient comme mission de transporter ces prélèvements.

« Qu’est-ce que je me suis dit en tant que leader d’opinion, pas leader politique, je me suis dit peut-être que le système va mettre ce virus-là dans des zones qui ne lui sont pas favorables. Ça c’est au moins clair ! » affirme Telliano. C’était vraiment clair et limpide.

A la question d’un journaliste de savoir s’il accuse le pouvoir de Conakry de répandre le virus dans des électorats peu favorables, Telliano a commencé à bégayer et s’est lancé éhontément dans un déni total.

 » Je n’ai pas dit cela, je me suis posé une question. Mais puisque vous êtes un journaliste de la mouvance » assène-t-il, sans jamais apporter la preuve de l’appartenance de notre confrère à ce bord politique.

De l’oeil d’observateur, l’arrestation et le jugement pour « outrage au chef de l’Etat » du jeune leader, Bakayoko Abdourahmane, il y a quelques semaines à Labé, fait frémir même un chef de parti politique reconnu pour ses critiques acerbes, mais friand de déclarations à l’emporte pièce, frisant la diffamation, quelques fois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici