Guinée-Peine de mort : le parlement bientôt interpellé

0
275

Assemblee 2014La  Communauté de Sant’ Egidio continue d’exiger  l’abolition de la peine de mort en Guinée, mais en vain. Elle entend dans les prochains jours soumettre une requête au parlement guinéen pour l’abolition de cette peine.Ce vendredi matin, les membres étaient devant les journalistes dans le but d’interpeller les autorités du pays à se conformer à la Convention internationale, abolissant la peine de mort dont elle a ratifié en 1978.

« Notre relation avec les condamnés à mort a permis à la société de comprendre un certain nombre de raisons de lutter contre la peine de
mort » a clamé Honoré Sagno membres de la communauté Sant Egidio.

« Aucun être  ne devrait avoir le pouvoir d’ôter la vie à un citoyen car aucune justice n’est à l’abri d’erreurs judiciaires et dans tous les pays, des innocents sont condamnés. De nos jours, aux Etats-Unis, plus de 148 personnes ont réussi à démontrer leur innocence et ont été libérés des couloirs de la mort. En 2014 seulement, 5 personnes innocentes ont été libérées » poursuit-il.

Il citera par la suite, quelques raisons qui peuvent amener des personnes innocentes à être condamnées : les fautes des témoins oculaires, la mauvaise conduite de la police ou des procureurs, les preuves mal gérées ou l’emploi des experts peu qualifiés. La communauté de Sant’ Egidio compte soumettre les jours à venir une requête à l’Assemblée nationale guinéenne afin de voter l’abolition de la peine de mort en Guinée.

Par la même occasion, il invité les autorités du pays à se conformer aux conventions internationales dont la Guinée a ratifié.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici