Un proche de François Hollande poussé à la démission

0
263
Dans les rangs socialistes, avant mai 2012, on l’appelait « le majordome » ou « le couteau suisse » de François Hollande. Un signe de l’importance fonctionnelle qu’avait prise Faouzi Lamdaoui, poussé à la démission mercredi 3 décembre après avoir été cité à comparaître dans une affaire d’abus de bien social, dans le dispositif politique de celui qui n’était pas encore président de la République.

Le conseiller à l’égalité et à la diversité du chef de l’Etat a démontré, des années durant, un dévouement de tous les instants et une capacité à se rendre à la fois indispensable et discret à François Hollande. Et avoir fait partie, comme il se plaisait à le rappeler, de « ceux qui n’ont jamais douté », à une époque où personne, ou presque, n’y croyait.

Qui est Faouzi Lamdaoui ? Dans les rangs socialistes, beaucoup demeurent perplexes, qui l’ont vu débarquer au mitan des années 2000 dans la garde rapprochée de celui qui était alors premier secrétaire. « Quand je suis rentré au PS en 1992, j’ai découvert le monde politique : que des blancs. Ça m’a confirmé que le combat passait par là », expliquait alors M. Lamdaoui, originaire de la ville algérienne de Constantine et qui, côté cursus, fait état d’« études d’ingénieur logisticien » et d’un parcours dans le privé.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici