Ebola-phobie à Yimbaya : les raisons, selon Dr Sakoba Keita

0
292
Des partenaires réunis dans la lutte contre l'épidémie Ebola
Des partenaires réunis dans la lutte contre l’épidémie Ebola

La coordination nationale de riposte à l’épidémie Ebola semble comprendre « les raisons » du refus ou de la peur de voir la réalisation d’un centre de traitement Ebola dans leur quartier. Dr Sakoba Keita, coordinateur, en donne les raisons lors de la conférence de presse hebdomadaire ce samedi.
« La sensibilisation n’a pas été assez suffisante les jeunes n’ont pas compris le bien fondé de ce projet » a martelé Dr Sakoba Keita coordinateur national de riposte à Ebola.

Après, les émeutes dit-il, la coordination a entretenu les jeunes à la Mairie de Matoto. Les raisons évoquéEs sont entre autres la peur de la propagation de la maladie dans leur localité. Les jeunes disent quand le ballon va tomber dans l’enceinte, il va être contaminé et ils peuvent avoir la maladie.
En réponse  aux inquiétudes de la population de ce quartier sis en haute banlieue Dr Keita sensibilise.

« On ne peut pas faire le centre de traitement Ebola contre la population, il faut qu’il y ait l’adhésion de la population .» Pour se faire, il compte sur l’implication des médias afin de sensibiliser ces jeunes à comprendre le bien fondé de ce projet.

Pour le Coordinateur du CTE Donka de MSF, Marc Poncin,  « Les gens ne doivent pas avoir peur des  risques de contamination, à partir du moment où il y a une prise en charge. La sensibilisation n’a pas été suffisante en amont. C’est ce qui justifie la colère des citoyens. Si on leur disait que ce centre peut leur offrir des opportunités d’emploi… ».
Pour clore son intervention, Dr Sakoba a affirmé qu’après Ebola, ce centre une fois construite sera transformé à un hôpital polyclinique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici