Le prix Nobel de la paix remis à Malala et à l’Indien Satyarthi

0
297

Tous deux vêtus en habits traditionnels, Malala Yousafzai et Kailash Satyarthi ont été récompensés par le Nobel de la paix. L’une pour son combat pour le droit des enfants, surtout des filles, à l’éducation, l’autre pour sa lutte contre le travail des enfants dans des usines et ateliers où ils sont réduits à l’état d’esclave.

Un Nobel pour la défense des enfants. Le prix Nobel de la paix a été remis, mecredi à Oslo, à Malala et à Kailash Satyarthi. « Une jeune fille et un homme somme toute plus âgé, une Pakistanaise et un Indien, une musulmane et une hindoue, tous deux (sont des) symboles de ce dont le monde a besoin: davantage d’unité, de la fraternité entre les nations », a dit le président du comité Nobel, Thorbjoern Jagland, avant de leur remettre le prix à l’Hôtel de ville d’Oslo.
Incident pendant la cérémonie

Tous deux vêtus en habits traditionnels, Malala Yousafzai et Kailash Satyarthi ont été récompensés l’une pour son combat pour le droit des enfants, surtout des filles, à l’éducation, l’autre pour sa lutte contre le travail des enfants dans des usines et ateliers où ils sont réduits à l’état d’esclave.

Petit accroc d’une cérémonie bien huilée, un homme s’est planté devant Malala et a brièvement déployé un drapeau devant elle avant d’être évacué par des agents de sécurité.

Plus tôt, l’adolescente pakistanaise et l’Indien, tout deux ardents défenseurs des enfants, avaient été acclamés par des milliers d’écoliers à Oslo, la capitale suédoise, juste avant la remise de la distinction. Environ 7.000 enfants âgés de 6 à 14 ans se sont rassemblés devant le centre Nobel pour célébrer les deux défenseurs de leur cause.

Entre deux acclamations, Malala Yousafzai et Kailash Satyarthi, qui lutte quant à lui contre le travail des enfants, sont passés sur le gril de quatre jeunes intervieweurs, répondant de bon coeur à leurs questions sur les racines de leur engagement, leurs motivations ou encore leur célébrité.
« Leur seul rêve c’est une école, un livre et un crayon »

« Vous ne le savez peut-être pas mais il y a tellement de filles et de garçons qui ne peuvent pas aller à l’école », a dit la jeune pasionaria de l’éducation des filles à un public pour qui l’école est une évidence. « Ils ne rêvent pas d’iPad, de Playstation ou de Xbox. Leur seul rêve, c’est une école, un livre et un crayon ». Plus nombreux qu’à l’accoutumée, le public était en particulier attiré par Malala, à peine plus âgée que lui: à 17 ans seulement, elle est la plus jeune lauréate de l’histoire du Nobel.

Le prix Nobel de la paix a été conjointement attribué le 10 octobre à l’adolescente pakistanaise, rescapée d’une attaque des talibans en octobre 2012, et à Kailash Satyarthi, 60 ans, pour leur combat contre l’exploitation des enfants et la défense de leur droit à l’éducation.

 

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici