« Les guinéens ont tendance à oublier le VIH Sida » dixit Célestion Camara de la GUSAA

0
215

Celestin CamaraL’Association des anciens boursiers du gouvernement américain a pris l’initiative de lancer un vaste programme de lutte contre le VIH/SIDA devant s’étendre sur tout le pays à l’intention des élèves leaders qui, une fois outillés, pourront communiquer et sensibiliser leurs camarades, amis jeunes pour observer la prévention quant au changement de comportements.La salle de conférence de l’UNESCO a servi de cadre mardi, 9 décembre à la tenue de l’atelier de formation des élèves leaders sur la prévention du VIH/SIDA. Présidée par M. Ibrahima Solo Condé secrétaire général du comité national de l’UNESCO, cette session de formation qui a connu la présence d’une cinquantaine de jeunes élèves venus des communes de Kaloum, Matam et Dixinn, a été organisée par l’Association des anciens boursiers guinéens du gouvernement américain(GUSAA) en partenariat avec l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique en Guinée.

Durant quatre jours, ces élèves leaders devront se familiariser aux différents concepts liés au VIH/SIDA. Ceci, pour leur permettre de pouvoir communiquer et sensibiliser leurs collèges jeunes dans les établissements scolaires et quartiers du pays pour un changement de comportement.

Pour la circonstance, il reviendra au vice-président de GUSAA, Célestin Camara, de faire la genèse de son association avant d’exprimer sa gratitude à l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Guinée pour son appui.

Pour lui, cette session permettra aux participants de prendre conscience de la gravité de la maladie qui fait encore des ravages dans notre pays. Car, souligne M. Camara ‘’les Guinéens ont tendance à oublier le VIH/SIDA et ne considérer qu’Ebola’’.

C’est pourquoi, dit-il, l’Association des anciens boursiers du gouvernement américain a pris l’initiative de lancer un vaste programme de lutte contre le VIH/SIDA devant s’étendre sur tout le pays à l’intention des élèves leaders qui, une fois outillés, pourront communiquer et sensibiliser leurs camarades, amis jeunes pour observer la prévention quant au changement de comportements.

Madame Mama Kaba, professeur de sociologue et anthropologue à l’Université Lansana Conté de Sonfonia, directrice communale de l’Education de Kaloum,  à son tour,  a adressé un message de félicitation et de confiance aux participants d’avoir été choisis parmi tant d’autres pour relever le défi. Ce défi de combattre et d’éliminer complètement le VIH/SIDA dans notre pays. Ne doutant pas de leur capacité et de leur responsabilité, Madame Mama les a encouragés à surmonter tous les obstacles pour réussir la mission. ‘’Que ça soit Ebola ou Sida, vous êtes l’espoir, a –t-elle conclu.

Abondant dans le même sens, M. Ibrahima Solo Condé de l’UNESCO s’est réjoui de la tenue de cet atelier de formation qui, pour lui, permettra à ces élèves leaders de jouer leur rôle de leadership en informer et sensibilisant nos citoyens à adopter des comportements responsables pour éviter d’attraper le VIH/SIDA. Solo Condé devait par la suite, inviter les participants à œuvrer de toutes leurs forces pour prouver que leur choix n’a pas été fortuit ; et de surcroit, peuvent représenter notre pays sur tous les plans de développement.

‘’Je suis sure qu’aujourd’hui, le sida n’est pas une pandémie comme Ebola, puisque beaucoup de mesures ont été entreprises à tous les niveaux pour combattre le SIDA. Et Ebola aujourd’hui fait notre préoccupation. Mais avec vous jeunes, sans compter les mesures qui vont être envisagées en respectant les mesures d’hygiène, je reste convaincu que Ebola aussi sera vaincu’’. Ibrahima Solo pense qu’avec ces élèves leaders la vraie bataille est engagée puisque ces jeunes ne doivent plus dormir sur leurs lauriers, mais plutôt s’évertueront à rendre leur structure vivante et dynamique pour réussir le pari.

Dinah Salifou Soumah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici