« Cellou prépare la violence et achète trois véhicules blindés… » accuse Bakayoko

0
515
Bakayoko a été journaliste en Guinée avant sa carrière politique
Bakayoko a été journaliste en Guinée avant sa carrière politique

Abdourahamane Bakayoko, leader du parti d’opposition, les « démocrates  guinéens » est en liberté.. alors que son procès est officiellement prévu au 19 décembre suite à l’appel fait par son avocat. Hier lundi dans un tribunal de Conakry, Bakayoko est rentré chez ui à bord d’un taxi comme il le raconte: « On était au Tribunal et après tout le monde l’a laissé là-bas. Les gardes pénitentiaires sont rentrés chez eux, pas à leurs lieux de services. Fatigué, j’ai pris taxi pour rentrer chez moi « Cet après midi du mardi 16 décembre, s’est prêté aux questions  de guineematin et de  votre quotidien guineeTime, dans les locaux du premier. Au cours de cet entretien, le leader des « Démocrates guinéens » a évoqué les circonstances de son arrestation, ses conditions de détention à Labé ensuite à Mamou enfin à Conakry.

Il aussi évoqué Alpha Condé, Cellou Dalhein Diallo et Sidya Touré.

Sur les circonstances de son arrestation à Labé, capitale de la région du Foutah, Bakayoko dira que ses propos ont été intentionnellement déformés dans l’articulation des chefs d’accusation. En exemple, il nie avoir dit qu’Alpha Condé et Cellou Dalhein Diallo vont bruler la Guinée. Par contre il reconnait avoir dit : « que si la politique d’Alpha Condé et de Cellou Dalhein ne brule pas la Guinée, la Guinée ne brulera plus. »

Sur ses conditions de détention, Bakayoko affirme que ces conditions étaient étaient dégradantes. Par contre ses conditions de détention à Mamou et à Conakry étaient acceptables.

A propos d’Alpha Condé, Bakayoko qui se qualifie de petit et jeune leader dit que:  l’homme fort est celui qui  protège les faibles.   Me mater, est une preuve de faiblesse ».

Parlant de Cellou Dalhein Diallo, Bakayoko en gros contre le leader de l’opposition guinéenne. En témoigne la gravité de ses accusations contre Cellou Dalhein dont il dit qu’il ne peut être élu en 2015 pour la simple raison qu’il n’a que sa communauté derrière lui.

Et d’enfoncer le clou que Cellou Dalhein prépare la violence.  « Cellou Dalhein Diallo a acheté trois véhicules blindés même marque, modèle, même couleur dans la perspective des violences politiques dans le but de tromper les forces de l’ordre et sauver ainsi sa vie… » En termes clairs, en temps de manifs, Cellou Dalhein changera de véhicule en cas de besoin pour tromper la vigilance.

Ces véhicules, rapporte Bakayoko, Cellou les a commandé à partir de Dubaï grâce à la générosité de certains commerçants.

Face à la gravité des accusations du leader des « démocrates guinéens », le camp Cellou ne tardera sans nul doute à réagir pour tenter de « recadrer » les propos de Bakayoko.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici