Le mouvement syndical se fâche contre le pouvoir

0
169

Dans une déclaration signée le 16 décembre dernier, l’inter-centrale syndicale guinéenne menace de « déclencher une grève générale illimitée sur toute l’étendue du territoire ». Pour en savoir plus sur les raisons d’une telle décision, nous vous proposons l’intégralité de sa déclaration.

Le mouvement syndical guinéen

Considérant la non application du Protocole d’accord signé le 12 mai 2014, en ces points suivants : La nouvelle grille salariale et le régime de retraite qui doivent rentrer en vigueur le 1er janvier 2015 ; L’élaboration des textes organiques relatifs à l’organisation et au fonctionnement de la caisse nationale de la prévoyance sociale des agents de l’Etat, et l’institut national des assurances maladie obligatoires ; La fixation des taux d’indemnité accordées aux fonctionnaires admis à faire valoir leurs pleins droits à la retraite ; L’indifférence de l’Etat face aux situations des travailleurs sur les unités de FRIGUIA ; La mauvaise gestion de la plate forme d’indemnisation des travailleurs de SOTELGUI ; La décision de justice numéro 13 du 31 mars 2014, relative aux règlements des ex-travailleurs de la société FERALUX ;

Face à cette situation le mouvement syndicale guinéen invite l’ensemble des travailleurs des secteurs publics, privés et mixtes à se tenir prêt à déclencher une grève générale illimitée à une date très prochaine sur toute l’étendue du territoire.

Le mouvement syndical guinéen sait compter sur l’adhésion de toutes les classes ouvrières guinéennes.

Conakry le 16 décembre 2014

Vive la justice pour que vive la paix

Vive le pain pour que vive la paix

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici