VIH-SIDA : Plus de cinquante jeunes leaders outillés à Boké

0
445

GUSAA 1Plus de cinquante jeunes leaders viennent d’être outillés à Boké sur les modes de prévention et de transmission du VIH-Sida. Du 13 au  16 décembre, l’ong GUSAA a joué sa participation au près de la jeunesse, comme la première activité de Conakry, dans le but d’éviter cette maladie qui passe sous silence à cause d’Ebola, mais qui existe en Guinée.

La cinquantaine de jeunes ayant participé à ces travaux à la Bibliothèque préfectorale de Boké sont leaders dans leurs communautés et issus en général de la couche estudiantine. Exception faite de trois autres qui, en dépit de leur leadership, ne s’expriment qu’en langue du terroir. Mais restent « très écoutés » dans leurs quartiers. La sélection de ces participants, en croire l’ong GUSAA, s’est opérée de manière judicieuse.

« Les enfants sont conscients que le Sida existe toujours en Guinée » explique Célestin Camara, vice-président de l’Ong GUSAA.

Les travaux étaient centrés sur l’utilisation du préservatif, les modes de prévention, de transmission du VIH-Sida etc…

GUSAA 2Selon cette ong, à l’issue de cet atelier de sensibilisation, une demande des jeunes y a été faite à savoir le retour « quelques fois » de cette organisation pour « le rappel » de ces enseignements  à d’autres leaders jeunes.

Le directeur préfectoral de l’Education de Boké, quant à lui, a insisté sur le fait que cette session vise à sauvegarder et préparer l’avenir de la Guinée. Car les modules partagés vont dans le sens de la conscientisation des plus jeunes face à un virus aussi dangereux.

L’Association des anciens boursiers du gouvernement américain a pris l’initiative de lancer un vaste programme de lutte contre le VIH/SIDA devant s’étendre sur tout le pays à l’intention des élèves leaders qui, une fois outillés, pourront communiquer et sensibiliser leurs camarades, amis jeunes pour observer la prévention quant au changement de comportements. La série d’activités qui a débuté à Conakry, s’est poursuivi à Boké et d’autres communes devront recevoir les membres de la GUSAA à Conakry. Une initiative à saluer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici