CAN 2015 : le Gabon frappe fort…Le Congo s’arrache

0
321

Décidément, le groupe A réserve son lot de surprise. Après le nul (1-1) de la Guinée équatoriale contre le Congo, le Gabon a battu (2-0) le Burkina Faso, finaliste de la dernière édition. Les Gabonais se sont imposés grâce à Pierre-Emerick Aubameyang (19e) et Malick Evouna (72e). Ils se sont procuré trois autres occasions : Ndong n’a pas trouvé le cadre (31e) et Frédéric Bulot, auteur du centre sur le deuxième but, a perdu un duel (64e) et vu une frappe détournée en corner par Germain Sanou (90e+1).
Ovono a tout arrêté

Les Burkinabés ont été très entreprenants, notamment les frères Traoré, Alain et Bertrand. Le plus jeune, qui est prêté au Vitesse Arnhem par Chelsea, a tenté la première frappe de la partie à la 12e minute, arrêtée par Didier Ovono. A la demi-heure de jeu, Jonathan Pitroipa a eu une belle opportunité, captée par l’ancien Manceau. Il en a eu une deuxième avant la mi-temps (37e), à la récupération d’un tir dévissé du Lorientais Alain Traoré, mais il a frappé directement sur le gardien.

Didier Ovono a également vu un coup franc du Merlu heurter le haut de sa transversale (62e), avant de sortir le grand jeu face à Bertrand, sortant la tentative de l’attaquant à bout portant du pied. Il a été légèrement plus fébrile sur une lourde frappe d’Alain Traoré, arrêtée en deux temps malgré une prise de balle douteuse (79e). Après cette défaite, le Burkina Faso est dernier du groupe. Les hommes de Jorge Costa sont leaders.

La Guinée équatoriale n’a pas tenu contre le Congo

Premier match et première surprise à la CAN. La Guinée équatoriale, pays organisateur à la place du Maroc, a tenu en échec (1-1) le Congo de Delvin Ndinga, Prince Oniangué et Thievy Bifouma pour le match d’ouverture (groupe A). Emilio Nsue a ouvert le score à la 16e, trompant Mafoumbi après une superbe remontée de Kike Boula, qui a notamment réussi un petit pont sur N’Ganga. L’Eclair National a eu deux opportunités pour doubler la mise. A la 61e, Doualla a percé dans l’axe avant de servir Javier Balboa. Mais ce dernier a perdu son duel contre le gardien congolais. Dix minutes plus tard, Mafoumbi s’est également imposé devant Nsue (70e).

Deux arrêts qui ont eu leur importance, puisque les Congolais ont égalisé à la 87e par Thievy Bifouma. Ils auraient même pu l’emporter, mais Dominique Malonga, servi en retrait par Bifouma, a tiré sur Ovono (90e). Les hommes de Claude Le Roy peuvent avoir des regrets, puisqu’ils ont eu plusieurs occasions avant d’égaliser, mais Oniangue n’a pas cadré sa frappe puissante (6e), Thievy Bifouma a tiré sur Felipe Ovono (11e), Baudry n’a pas cadré sa tête alors que le gardien avait raté sa sortie (27e), le Guingampais Ladislas Douniama, entré à la 65e, a vu sa frappe détournée par Ovono (67e), avant de trouver le poteau de la tête sur un coup franc de N’Ganga (83e)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici