CAN 2015 : AIGLES ET REQUINS SE NEUTRALISENT

0
465

Opposition de deux styles avec d’un côté la vivacité des Cap Verdiens et leurs relances très rapides du jeu dès qu’ils récupéraient le ballon dans leur défense, de l’autre une formation tunisienne plus statique, plus lourde et dont on sait qu’elle n’a jamais aimé prendre le jeu à son compte.

De fait le deuxième match de la journée à Ebibeyin ne ressemblait pas aux trois qui l’avaient précédé. Le rythme était moins soutenu et les longs ballons des Requins bleus dans le camp des Aigles de Carthage créaient toujours une difficulté pour le gardien Aymen Mathlouthi et ses protecteurs.
En première période, il y eut plusieurs occasions franches. Pour les Tunisiens, sur une tête d’Ahmed Akaïchi (16e) ; pour les Cap-Verdiens sur une frappe de Varela renvoyée par le poteau (3e), sur une frappe de Kuca qui oblige le gardien Mathlouthi à détourner en corner (18e), sur une tentative de Semedo (30e) ou encore sur cette pénétration de Kuca contré in extremis par  la défense tunisienne. Mais le tableau d’affichage restera désespérément vierge.
Au retour des vestiaires la physionomie ne changera guère. Les hommes du Portugais Rui Aguas poursuivant sur leur schéma favori du contre à la vitesse TGV. A la 55e minute cela faillit coûter cher à Mathlouthi suppléé sur sa ligne par Syam Ben Youssef après une tentative de Kuca. Peu après l’heure de jeu, Yassine Chikhaoui marque mais l’arbitre a sifflé. Il a vu une faute sur le gardien Vozinha. Ce n’est que partie remise puisqu’à la 69e minute, sur un centre au cordeau du latéral Ali Maâloul, Mohamed Ali Moncer, isolé au deuxième poteau, ajuste Vozinha à bout portant.
Les Aigles carthaginois ont pris l’ascendant sur les Requins cap-verdiens mais huit minutes plus tard les camarades de Babanco vont égaliser. Une faute du défenseur Syam Ben Youssef sur Heldon. Dans la surface. L’arbitre ne marque pas une seule seconde d’hésitation et siffle pénalty. Heldon se fait justice lui-même et remet les deux équipes à égalité.


On en restera là.

Finalement dans le groupe B, les quatre équipes sortent de la première journée sans vainqueurs ni vaincus. Là, c’est  sûr, on ne connaîtra les deux qualifiés qu’à la fin de la phase de poules.

Zambie – RD Congo : 1-1

 

Largement dominateur tout au long de la rencontre, le Congo peut nourrir des regrets après ce match nul tant les Léopards ont eu d’occasions. La Zambie, trop inférieure, s’est montrée solide en défense pendant une heure mais n’a pas su tenir son avantage.

Medias associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici