L’Algérie revient de loin

0
265

Bousculée et menée par l’Afrique du Sud, l’Algérie est parvenue à renverser la situation pour remporter (3-1) son match d’ouverture dans cette CAN. Mais les Fennecs, premiers du groupe C devant le Sénégal, ont vraiment eu chaud.

 
Annoncée comme le favori de cette CAN 2015, l’Algérie a sans doute cru qu’elle n’allait pas justifier cette flatteuse étiquette, lundi, pour son entrée en lice dans la compétition face à l’Afrique du Sud (3-1). Après un début de rencontre incisif, les joueurs de Christian Gourcuff n’ont pas su conserver le même rythme et c’est grâce à leur gardien qu’ils n’ont pas été menés au score avant la pause.

Sur une frappe de Furman (23e), Mbolhi a, en effet, dévié du bout des doigts le ballon, qui s’est écrasé sur la barre transversale. Puis, juste avant la mi-temps, le joueur de Philadelphie a parfaitement plongé dans les pieds de Vilakazi (42e), avant de repousser à bout portant un tir puissant de Jali (43e). En seconde période, les Bafana Bafana ont continué sur leur lancée et ont donc ouvert logiquement le score par l’intermédiaire de Phala qui, idéalement servi en retrait, a conclu une belle action collective (51e).
Le penalty raté de Rantie, tournant du match
Dans la foulée, les joueurs d’Ephraim Mashaba ont même eu une occasion en or de mener 2-0. Mais Rantie a expédié le penalty, octroyé pour une faute de Mandi sur Phala, sur la barre transversale (54e). Un raté qui a fait basculer le match. Keet a d’abord repoussé la Madjer de Slimani, avant d’envoyer sa reprise de la tête sur le poteau (56e). Mais le gardien sud-africain n’a en revanche rien pu faire, dix minutes plus tard, quand son défenseur Hlatswayo a malencontreusement dévié de la tête, dans ses propres filets, un centre de Brahimi (67e).

La libération pour les Fennecs est venue par Ghoulam, l’ancien Stéphanois, qui a donné l’avantage aux siens d’une frappe puissante du gauche mal jugée par Keet (72e). Un Keet une nouvelle fois malheureux sur un tir de Slimani (83e), qui a permis à l’Algérie de voir plus sereinement la fin de match. Et de prendre, de façon presque miraculeuse, la place de leader du groupe C, au détriment d’un Sénégal vainqueur in extremis du Ghana (2-1).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici