Parlement: Ousmane Gaoual innove mais…

0
455

Gaoual OusmaneLe député uninominal de la préfecture de Gaoual Ousmane était samedi 07 février devant la presse pour  présenter ce qu’il a appelé « Bulletin du député ». Il y dresse la liste des besoins de plusieurs ordres de sa préfecture. Notamment en matière des infrastructures routières et scolaires. Et la part de Gaoual dans le budget national de développement.

Sur les motivations de cette initiative, Ousmane Diallo affirme que ce bulletin de député répond au souci de tenir les promesses faites pendant la campagne électorale du scrutin législatif de septembre 2013. En termes simples: le devoir de reddition des comptes et d’investissement dans le développement local de Gaoual.

A ce titre, Ousmane dit s’investir sur fonds propres venant de ses revenus parlementaires en relation avec des ressortissants de sa circonscription dans la construction des salles de classes et autres ouvrages d’intérêt au bénéfice des populations.

A la question de l’importance de ce Bulletin de député, Ousmane Diallo dira qu’il permettra de porter davantage la voix et les attentes des populations de sa circonscription électorale au parlement en vue de leur prise en compte par son institution et par de-là, au niveau des institutions nationales et internationales.

Concernant la part de Gaoual dans le budget national 2015, l’opposant indique qu’il y est prévu la réhabilitation de 49 salles de classes et la construction de 13 écoles de 3 classes.

Quant au volet Travaux publics, il dit avoir plaidé, aidé en cela par d’autres députés, la programmation du bitumage de la  route Boké -Gaoual qui est selon lui, la moins chère soit 200 000 euros au kilomètre contre 2 millions d’euros au kilomètre pour la route Kankan-Kérouané.  Ousmane ajoute avoir plaidé également pour la réalisation d’autres ouvrages de franchissement dans sa localité.

Dans son analyse dite critique du budget 2015, Ousmane Gaoual relève dans le domaine précis des travaux publics, une certaine inégalité dans la répartition de ce budget. Tenez! la région administrative de Kankan se taille la part du lion avec 61% du budget contre 20% pour Conakry, 8% pour Kindia, 2% pour Faranah, 1% pour Nzérékoré et 0% pour Boké, Mamou et Labé.

  Seulement voilà, ce Bulletin aurait pu servir utilement gros et paraitre  plus crédible, s’il n’était coloré des étiquètes de l’Ufdg, et délesté de dénonciations politiques,  d’accusations sans preuves de détournements de deniers publics et d’une prétendue collision avec des narcotrafiquants.

A noter que cette rencontre s’est déroulée dans les locaux de guineematin partenaire de guineetime.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici