Assassinat de Diaouné : la Société civile exige que « toute lumière soit faite »

0
277
L'ancien ministre de la Jeunesse a été tué vers 21h GMT
L’ancien ministre de la Jeunesse a été tué vers 21h GMT

Dans une déclaration signée ce weekend, les plateformes de la Société civile guinéenne exigent du gouvernement guinéen la recherche et l’arrestation des bourreaux de feu Tierno Aliou Diaouné, membre du CNOCSG, tué dans la nuit du vendredi sur la T6 à Ratoma. 

 

DECLARATION N°001 DE LA SOCIETE CIVILE GUINEENNE CONTRE L’INSECURITE
Nous, acteurs de la société civile guinéenne, avons appris avec consternation l’assassinat de notre collègue et compagnon de lutte, Thierno Aliou Diaouné, le vendredi 6 février 2015 aux environs de 21 heures à Fossidè, dans la commune de Ratoma.
Ce crime odieux et lâche marque l’irresponsabilité notoire de l’Etat face à l’insécurité grandissante qui menace la quiétude sociale et la cohésion nationale.
L’assassinat des cadres de haut niveau est de nature à expurger l’élite nationale de ses femmes et hommes de valeurs, compromettant dangereusement le processus de développement national.
Qu’il soit rappelé que le rôle régalien de l’Etat est d’assurer la sécurité de tous les citoyens conformément aux dispositions de l’article 23 de notre constitution.
Face aux enjeux électoraux et au processus de réconciliation nationale en cours, la société civile guinéenne s’inquiète de la montée en puissance de l’insécurité dans notre pays.
Au regard de ce constat, nous condamnons avec fermeté cet acte barbare, inhumain et révoltant qui rappelle d’autres crimes de même nature qui, à nos jours restent non élucidés, donc impunis.
Nous exigeons au Gouvernement de faire toute la lumière sur l’assassinat de notre regretté Thierno Aliou Diaouné et que les auteurs, commanditaires et complices soient traqués, jugés et condamnés à la hauteur de leur forfaiture.
La société civile guinéenne qui attache un prix fort à la sécurité des personnes et de leurs biens, se réserve le droit d’entreprendre une série d’actions visant à faire respecter les droits élémentaires des citoyens.
Pour marquer notre engagement et détermination au respect des valeurs de la République, nous invitons l’ensemble des organisations de la société civile guinéenne et les citoyens à se mobiliser massivement pour rendre un dernier hommage à l’illustre disparu Thierno Aliou Diaouné, ce lundi 9 février 2015, au Palais du Peuple à partir de 7h00.
Mobilisons-nous tous contre l’impunité !!!
Conakry, le 8 février 2015
CNOSCG
CONASOC
PCUD
CANEG
GURG
CONAG/DCF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici