Urgent : Ebola, panique dans une école primaire à Kaloum

0
321
Des médecins qui soignent les malades d'Ebola portent des combinaisons
Des médecins qui soignent les malades d’Ebola portent des combinaisons

Panique à l’école primaire Frederico Mayor au quartier Sandervalia commune de Kaloum, centre administratif et commercial. Les parents d’élèves accourent en ces moments (au moment où nous mettions cette dépêche en ligne) pour aller retirer leurs enfants dans cette école primaires, a constaté sur place, notre reporter.

Dans l’enceinte de l’école, cris et pleurs des tout petits se tutoient à souhait. A l’origine de cette ambiance de panique à l’école primaire Frederico Mayor, le colportage d’une rumeur de pulvérisation de cette école, par des agents de santé.

Mais sur place, notre reporter n’a trouvé aucune trace de passage d’une quelconque équipe de pulvérisateurs. Cette information est faite par le directeur de cette école primaire. Alpha Amadou Diallo dira: « Aucune équipe de pulvérisation n’est venue ici. Depuis le matin, le portail est fermé. Nous avons été surpris de voir les parents d’élèves pour la plupart des femmes crier en demandant qu’on leur remette leurs enfants… »

Il semble selon nos informations qui n’ont été confirmées qu’une panique similaire se passe maintenant dans une école au quartier Dixinn, Commune de Dixinn. Manipulation?

A l’allure où vont les choses, beaucoup se demandent si l’objectif zéro cas d’ébola en 60 jours sera tenu. D’autant plus que la moitié de ces 60 jours est déjà consommée. Le doute commence à être permis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici