Procès du Carlton : le procureur requiert la relaxe « pure et simple » pour DSK

0
397

« Ni l’information judiciaire ni l’audience » n’ont permis d’établir l’infraction de proxénétisme aggravé, selon le procureur de la République de Lille.

Le ministère public a requis mardi la relaxe « pure et simple » pour l’ancien directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, dans le procès pour proxénétisme aggravé dit du Carlton. « Ni l’information judiciaire ni l’audience » n’ont permis d’établir l’infraction de proxénétisme aggravé pour DSK », a déclaré à l’issue de son réquisitoire le procureur de la République de Lille, Frédéric Fèvre.

 

lepoint.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici