EBola : Coyah et Conakry comptent plus de malades !

0
281

La ccordination nationale de lutte contre l’épidémie Ebola a présenté ce samedi la « situation de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Guinée. Coyah et Conakry gardent plus de malades que les autres CTE du pays.

Du début de l’épidémie jusqu’à la date du 19 Février 2015 à 18 heures, la Guinée a enregistré 3132 cas avec 2073 décès (soit 66.2 %) répartis comme suit :

– Cas confirmés : 2739 dont 1689 décès
– Cas probables : 384 dont 384 décès
– Cas suspects : 09.

Au total 1022 personnes confirmées sont sorties guéries des centres de traitement (37.3%), soit une augmentation de 37 malades par rapport à la semaine dernière.

Dans la journée du 19 Février 2015 à 18h, le nombre de cas hospitalisés dans les différents centres de traitement du pays est réparti comme suit :

– CTE de Conakry : 13 cas dont 09 confirmés et 04 suspects ;
– CTE de Coyah : 18 cas tous confirmés ;
– CDT de Forécariah : 05 cas tous suspects ;
– CTS de Conakry : 01cas confirmé ;
– Quant aux CTE de Guéckédou, de Beyla, de Macenta de Nzérékoré etles CDT de Siguiri et de Kérouané, il n’existe aucun malade hospitalisé dans ces centres.

Ce qui fait un total de 37 cas dont 28 confirmés et 09 suspects dans les centres de traitement du pays.

REPARTITION DES FOYERS :
Nombre de préfectures nouvellement touchées cette semaine : 0 ;
Nombre de foyers ayant notifié au moins un cas durant les 21 derniers jours (Foyers actifs) : 13 (Nzérékoré,Lola, Kindia, Faranah, Siguiri, Conakry, Coyah, Forécariah, Dubréka, Kissidougou, Boffa, Mali et Tougué) ;
Nombre de préfectures ayant des contacts à suivre (Foyers en alerte) : 01(Labé) ;
Nombre de préfectures antérieurement touchées ne notifiant pas de cas depuis plus de 42 jours (Foyers calmes) : 14 (Macenta, Boké, Pita, Dalaba, Kankan, Kouroussa, Yomou, Beyla, Guéckédou, Kérouané, Télimélé, Fria, Dinguiraye et Dabola) ;
Nombre de préfectures n’ayant pas encore notifié de cas confirmé : 07 (Koundara, Labé, Mandiana, Gaoual, Lélouma, Koubia et Mamou).

ACTIVITES REALISEES :
• Interpellation dans le district de Nasser (Carrefour Wonkifong, Préfecture de Coyah) de trois personnes dont le 3ème Imam de la localité, présumées auteurs de l’attaque de l’équipe médicale cubaine et du responsable de la logistique de l’OMS ;
• Inauguration par le Chef de l’Etat, d’un centre de santé amélioré à Tamita (Dubréka) ;
• Maintien de l’ordre dans la commune urbaine de Kérouané lors de la manifestation des parents d’élèves suite aux fausses rumeurs faisant état des pulvérisations dans les écoles ;
• Interpellation de six personnes dans le district de Wélia, S/P de Tormelin (Fria) suite à l’attaque de l’équipe de la Coordination préfectorale Ebola, le 13 février. Ces personnesont été déférées à la justice ;
• Interpellation de neuf personnes à Dabola suite aux violences lors de la manifestation des élèves, le 12 février. Puis déférées à la justice.
• Sécurisation du transport des motos ambulances pour les différentes préfectures de l’intérieur du pays.
• Distribution de 9250 thermoflashs aux directions préfectorales de l’éducation du pays pour le renforcement de la surveillance dans les milieux scolaires ;
• Remise au Ministère de la Communication des équipements pour l’installation des nouvelles radios rurales de Forécariah et Yomou, et la remise en état de la Radio Mano River de Lola.

ACTIVITES EN COURS
1. Acheminement dans la préfecture de Boffa, de cinq mille tonnes de riz dans le cadre de la fidélisation des contacts et le soulagement des souffrances des sortis guéris et des familles endeuillées suite à l’épidémie d’Ebola ;
2. Formation de 42 volontaires de la Croix Rouge guinéenne à Boffa, dans le cadre du renforcement des équipes d’intervention sur les enterrements sécurisés et la sanitation ;
3. Préparation d’une équipe d’intervention sur l’Ile Kito, dans la sous-préfecture de Koba (Boffa) en vue de vaincre la réticence qui y persiste ;
4. Evaluation à mi – parcours, du niveau de réalisation des micro-plans Zéro Ebola en 60 jours dans dix-sept (17) préfectures actives en vue d’apporter des solutions idoines aux problèmes qui seront identifiés.

MESSAGE – CLE :
Le lavage régulier des mains avec de l’eau et du savon, est un geste essentiel dans la lutte contre l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici