Ebola: la CPP présente son « hymne contre Ebola »

0
458
Ibrahim. C au centre entre Fodé Tass et Cherif Haidara
Ibrahim. C au centre entre Fodé Tass et Cherif Haidara

Dans l’élan  d’éradication du virus Ebola, aucun effort n’est  minimisé du coté de la coordination nationale de riposte à Ebola. Chacun, là où il est, selon ses moyens, essaie de poser un acte pour accélérer la victoire contre Ebola. Et se satisfaire au bout, du sentiment d’avoir contribué à l’assaut final.

C’est sans nul doute, dans cet esprit que l’Agence de communication de production et de promotion (CPP), a réalisé un single « hymne contre Ebola », écrit par son directeur général Ibrahim C, présenté par des enfants de 9 à 12 ans, lauréats, ces dernières années de la compétition scolaire « fitinis show ». Le tout sous une symphonie assurée à la section musique, arrangement et guitare par Yakhoumba Sékou.

Pour voir et savoir le contenu de l’œuvre de sensibilisation, ledit single a été projeté dans la salle de conférence de la maison de la presse. A l’issue de cette partie, le directeur général de la CPP se saisit du micro et plante le contexte de la rencontre.

 Dans son speech de circonstance, le patron de la CPP a expliqué comment il est allé au contact de l’administrateur général de la loterie nationale de Guinée (Lonagui). Il lui a expliqué les motivations, la plus-value  de son projet contre Ebola. Ainsi, séduite de la pertinence et l’originalité du projet, la Lonagui a décidé d’accompagner la CPP.

L’administrateur général de la Lonagui, Cherif Haïdara a indiqué que la présente œuvre est née du constat que les enfants n’avaient pas été jusque-là suffisamment associés à la campagne de sensibilisation contre Ebola.

Et quand on a entendu de l’initiative zéro Ebola en 60 jours, on a été réconforté à l’idée de faire quelque chose qui puisse favoriser la réouverture de l’école, a ajouté M. Haïdara.

Quant au chargé de Communication de la Coordination nationale de riposte à Ebola, Fodé Tass Sylla a apprécié la qualité du travail fait. Mieux, il a mis l’occasion à profit pour remercier  tous les intervenants : journalistes, pouvoirs publics, artistes, religieux, partenaires etc..pour leurs efforts dans la croisade contre l’ennemi commun qu’est Ebola.

Fodé Tass de rappeler que pour cause d’Ebola, l’on n’a pas fêté à Mamou cette année, les festivités de l’Indépendance nationale, que les fideles musulmans sont restés en marge du pèlerinage à la Mecque, que l’école n’a pu rouvrir à la date indiquée… Pour tous ces dégâts causés par Ebola, « les enfants, par ce single donnent un coup de pied fatal à ce virus maudit », dira Fodé Tass Sylla.
A préciser que la réalisation du présent single a couté environs soixante millions (60 000 000) de francs guinéens.

Mariam Sylla

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici