EBOLA : une conférence de l’UE vise la fin de l’épidémie !

0
257
Des médecins qui soignent les malades d'Ebola portent des combinaisons
Des médecins qui soignent les malades d’Ebola portent des combinaisons

Une conférence internationale qui veut faire le point sur l »épidémie Ebola doit se tenir sous les auspices de l’Union européenne ce 3 mars 2015 à Bruxelles.

 

Plus de 80 délégations étrangères prendront part à cet événement dont celles des pays les plus touchés à savoir le Libéria, la Guinée et la Sierra-Léone.

L’objectif est de faire le point sur la lutte contre l’épidémie mais aussi, on l’espère, de tirer les enseignements de cette crise sanitaire importante et des failles qu’elle a révélées.

«Cette épidémie a mis en lumière la faiblesse des systèmes de santé nationaux des pays concernés mais aussi la réaction politique très tardive de la communauté internationale », souligne Bruce de le Vingne, directeur des opérations de MSF-Belgique.

A la date du 26 Février 2015 à 18 heures, la Guinée a enregistré un total cumulé de 3200 cas avec 2117décès (soit 66.2 %) répartis comme suit :

– Cas confirmés : 2794 dont 1725 décès
– Cas probables : 392 dont 392 décès
– Cas suspects : 14.

Au total 1040 personnes confirmées sont sorties guéries des centres de traitement (37.3 %), soit une augmentation de 18 malades guéris par rapport à la semaine dernière.

Dans la journée du 26 Février 2015 à 18h, le nombre de cas hospitalisés dans les différents centres de traitement du pays est réparti comme suit :

– CTE de Conakry : 14 cas dont 10 confirmés et 04 suspects ;
– CTE de Coyah : 18 cas dont 13 confirmés et 05 suspects ;
– CTS de Conakry : 03 cas confirmés ;
– CTE de de Macenta : 03 dont 02 confirmés et 01 cas suspect ;
– CTE de Nzérékoré : 01 cas confirmé ;
– CDT de Forécariah : 04 cas, tous suspects ;
– Quant aux CTE de Guéckédou, de Beyla, les CDT de Siguiri et de Kérouané, il n’existe aucun malade hospitalisé à ce jour.

Ce qui fait un total de 43 cas dont 29 confirmés et 14 suspects dans tous les centres de traitement du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici