Elections : l’opposition renonce… à la recomposition de la CENI?

0
249

Mouctar-DialloL’opposition exige l’organisation des élections communales et communautaires avant l’élection présidentielle. Mouctar Diallo du parti d’opposition NFD l’a réitéré samedi 28 février au cours d’une conférence -débat.

L’opposition renonce pour l’heure, aux autres points de revendications. Dont la recomposition de la Commission électorale nationale indépendante, le renvoi forcé des présidents des délégations spéciales faisant office de maires.

La raison est toute simple, on ne peut pas demander d’organiser les élections locales dans l’immédiat et demander tout de suite, la recomposition de la CENI, a laissé entendre le leader des Nouvelles forces démocratiques lors de cette rencontre dans les locaux de notre confrère guineematin.

A la question de savoir si cette rumeur d’exclusion de l’organisation des locales au profit de la présidentielle -qui perturbe tant l’opposition- ne serait pas l’œuvre du président Condé, Mouctar Diallo répond que l’opposition souffre de déficit de stratégie.

Pour lui, l’opposition n’agit pas, elle réagit laissant croire en filigrane que c’est  Alpha Condé qui mène la barque. Mais il s’est empressé d’ajouter que critiquer ses propres insuffisances permet de se remettre en cause et peaufiner de nouvelles qui permettent d’anticiper sur les événements.

Dans la foulée, Mouctar Diallo a qualifié de largement négatif, le bilan d’Alpha Condé aux commandes du pays depuis maintenant un peu plus de quatre ans. Toutefois, l’opposant a applaudit le projet hydroélectrique de Kaleta d’une capacité de 240 mégawatts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici