Siguiri: tension entre la SAG et la population riveraine de Fatoya…

0
336

Bourr  siguiriLes relations entre la société aurifère de Guinée (SAG) et la communauté riveraine du district de Fatoya (sous-préfecture de Kintinian) ont pris un coup de froid depuis peu. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase a été une action de dynamitage de ladite société dans le district de Fatoya. C’était en début de la semaine qui s’achève.

Ce dynamitage aurait été effectué à moins de 500 mètres du district. Ce qui n’a pas été du gout des populations locales de Fatoya qui ont cru pour un premier temps à un tremblement de terre, précisent des sources concordantes. Et lorsque les populations se sont rendues compte qu’il s’agit d’un dynamitage au périmètre interdit à l’exploitation de l’or, aux portes de leur village, alors les accrochages ont commencé sur les lieux.

Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre, sur fond de repression, a-t-on appris, pour rétablir le calme dans la cité. Mais les dégâts n’ont pu être évités. Le bilan de ces  accrochages a fait trois blessés, deux cases brulées et des interpellations, selon nos sources.

En 2001, une convention fixant les limites de l’exploitation de l’or aurait été signée par les deux parties: la communauté riveraine de Fatoya et la direction de la SAG. C’est cette convention qui semble être violée par la SAG, selon des fatoyaka.

Aux dernières nouvelles, des négociations sont en cours pour ramener les parties en conflit à la raison.  Le calme et l’ordre sont pour l’heure rétablis.

Siguiri, Laye Camara,

Collaborateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici