La phrase de la « patronne » de l’OIF qui fait grincer des dents à Conakry

0
263

Michelle Jean-Alpha« Je me réjouis du calendrier électoral qui permet au pays d’aller au scrutin dans un climat apaisé, l’OIF est partie prenante » telle est la phrase en question,  rapportée par la presse du palais présidentiel, à l’issue de l’audience accordée à la Secrétaire générale de l’OIF, Michelle Jean, par le président Alpha Condé.

 

Il y a une vraie vision et je me réjouis du calendrier électoral qui permet au pays d’aller au scrutin dans un climat apaisé, l’OIF est partie prenante, c’est un enjeu qui nous tient à cœur » rapporte le bureau de presse de la présidence guinéenne.

 

Ces propos inquiètent dans l’opinion à maints égards. Ce calendrier électoral dont évoque la patronne de la Francophonie, est rejeté par l’opposition qui a, par la suite, menacé de descendre dans les rues de Conakry.

Dans cette vive réaction, Cellou Dalein, Lansana Kouyaté et Sydia Touré – trois personnalités de l’opposition- sont en concertation depuis vendredi dernier à Paris et un calendrier des manifestations et une déclaration devaient en sortir.

La nouvelle secrétaire générale de la Francophonie est à Conakry depuis quelques heures a visité ce lundi, un centre de traitement des soignants d’Ebola.

« Je suis en Guinée à l’invitation du Président de la République et (…) pour apporter un message d’espoir aux Guinéennes et Guinéens. Lorsque l’on a traversé une épreuve aussi redoutable que celle de cette catastrophe sanitaire que représente la pandémie Ebola, on a besoin de savoir qu’on n’est pas seul. On a besoin de savoir que nous sommes nombreux à l’écoute, répondant présents pour faire en sorte que nous puissions voir ensemble la lumière au bout du tunnel. Je veux saluer le courage des Guinéennes et Guinéens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici