Ebola à Conakry : seulement 14 contacts à surveiller…

0
226
Le centre de traitement Ebola de Macenta
Le centre de traitement Ebola de Macenta

La capitale guinéenne (Conakry) n’a aucun cas de fièvre hémorragique à virus Ebola, mais seulement 14 contacts à suivre, a déclaré mercredi le coordinateur régional de lutte contre Ebola Dr Momo Camara, au terme d’une réunion médicale à Conakry.

Selon lui, dans toute les communes urbaines de la Conakry y compris le CHU de Donka qui abrite le centre de traitement d’Ebola (CTE), les statistiques sont plutôt bonnes et satisfaisantes avec zéros cas ce jour.

Dr Momo a précisé que les contacts ne sont pas des malades mais des personnes soupçonnées êtres proches des anciens malades de la fièvre Ebola.

Toutefois, il a invité les populations à multiple la vigilance et d’ardeurs pour éviter des nouvelles contaminations entre les populations urbaines de Conakry.

« Nous devons tous nous impliquer afin que ceux qui viennent des zones affectées soit signalés auprès du corps médical », a-t-il affirmé.

Depuis le début de la maladie, les dernières données épidémiologiques sur la fièvre Ebola en date du 7 mai 2015, montrent que la Guinée a enregistré un total de 3 593 cas dont 2 387 décès soit 66,4%.

Les cas confirmés sont estimés à 3 170 dont 1 972 décès soit 62,2%, 415 cas probables (415 décès) et 8 cas suspect.
L’augmentation du nombre total de cas probables s’explique en partie par la mise en place du nouveau système de notification des décès communautaires non-prélevés avec lien épidémiologique avéré, a précisé le coordinateur regional

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici