Ouaga : fin de la rencontre des OSC sur la planification familiale

0
236

Ouaga oscLa consultation régionale des organisations de la société civile et des coalitions des organisations de la société civile sur la planification familiale du cadre de partenariat de Ouagadougou a pris fin le 05 juin 2015 sur des notes d’espoir.

Durant ces trois, les participants ont discuté sur des questions d’intérêt pour la sous région, des intérêts qui permettront d’atteindre l’objectif et ambitieux programme visant à «mettre un (1) million de femmes additionnelles sous méthodes modernes de contraception dans notre sous région.»

Cette rencontre de consultation régionale des OSC qui a réuni 68 participants des 9 pays du Partenariat de Ouagadougou à savoir les points focaux du PO, des coalitions OSC/PF et autres acteurs influents ou champions de la PF dans la sous-région, a été l’occasion de discuter du rôle et missions des points focaux, des missions et fonctionnement d’une coalition pays et celles de la coalition régionale pour qu’elles accompagnent de façon efficace et efficiente les plans d’action nationaux pour la relance de la PF dans l’espace du PO.

La rencontre à permis de discuter aussi de l’opportunité d’échanger sur les progrès, les défis et perspectives de la mise en œuvre des plans d’actions PF ; sur l’importance des synergies d’actions de la société civile pour une meilleure mise en œuvre des actions et initiatives sous régionales et s’assurer qu’elles répondent aux plans d’actions PF des pays et sur la promotion de la mise en place d’une plateforme régionale d’échanges et de partage d’expériences.

Il a été l’occasion pour les organisateurs de discuter tout le long de la rencontre des axes de priorités d’intervention de l’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou en 2015. Ces axes de priorités sont entre autres, la poursuite du soutien accordé aux pays membres du partenariat pour mettre en œuvre leurs plans d’actions Planification familiale budgétises ; le soutien du Sénégal et du Burkina Faso dans la révision qui s’achèvent en 2015 ; soutien aux organisations de la société civile qui collabore avec des partenaires régionaux et soutien et aux engagements pris par les organisations de la société civile.

Autre axes de priorités, l’engagement pris par les pays membres du partenariat de Ouagadougou pour la facilitation des échanges entre les pays membres du PO ; la poursuite et le renforcement des collaborations au sein du partenariat et dans la région ; le suivi des progrès dans la mise en œuvre des plans des plans d’action en PF et des engagements faits à FP2020, ceci en collaboration avec Track20.

Au terme des débats, l’unité de coordination a décide dans le souci d’aider les pays membres du partenariat de Ouagadougou en collaboration avec leurs partenaire lancer un fond d’apprentissage et d’échange d’expérience (FA2E) dans le souci de faciliter le partage d’information entre les 9 pays ; faciliter les échanges d’informations et d’expérience entre les pays ; renforcer les capacités d’acquisition sur les connaissances sur les actions à haut impact.

Selon le présentateur Rodrigue Ngouana, ce fond qui s’élève à hauteur de 5 000 000 FCFA, a pour objectif de promouvoir les échanges entre les pays, si un pays a une stratégie qu’il divulgue entre les autres pays, à renforcer l’apprentissage entre les pays du partenariat de Ouagadougou par exemple entre la Sénégal et la Mauritanie ; à Impulser le soutien mutuel entre les pays du PO ; et à revitaliser le comite de suivi des plans d’actions.

Mme Fatimata Sy, Directrice de l’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou s’est dit très satisfaite de cette rencontre.

« Ce que ce que j’ai vu pendant cette consultation, c’est  une société civile engagée a faire avancer les choses comme on le veut. » Pour elle, en matière de promotion de la Planification familiale, la voix des pays de l’Afrique francophone va désormais mieux porter.

«Nous sortons de cette rencontre avec un référentiel. Quand on parle de réseau, cela implique des actions coordonnées et efficaces », a-t-elle noté. Avant de révéler son « ambition pour la société civile qui désormais est présente dans les prises de décisions » au plan national qu’international.

Kadiatou Diallo, depuis Ouagadougou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici