Qui a envoyé les militaires au stade : « Il y avait le ministre de la Défense, des chefs d’Etat majors de l’Armée » (Dadis)

0
304

Le candidat à la présidentielle prochaine en Guinée, Dadis Camara, annonce son retour dans son pays « entre le 20 et le 24 juin » 2015. Depuis qu’il a osé élevé le ton, le dossier du massacre du 28 septembre 2009  revient dans les esprits. L’ancien putschiste en est d’ailleurs conscient.

 

Invité d’une émission de RFI ce jeudi matin, Dadis Camara a tenté de situer l’opinion, sur celui qui aura donné l’ordre à la troupe d’élite de se rendre au stade du 28 septembre;

Pour l’ex président du CNDD, « il y avait le ministre de la Défense nationale et les chefs d’Etat major de l’Armée ». C’es comme si, souligne-t-il, on disait que le président est le premier magistrat du pays, mais le ministre de la Justice existe aussi.

D’ailleurs, il dénonce une « instrumentalisation » du dossier du 28 septembre. Ce qui l’a poussé, dit-il, à se présenter à la présidentielle de 2015.

Sa candidature ne devrait pas empêcher la procédure judiciaire. Dadis Camara se dit prêt à répondre partout.  » Je ne suis pas à l’abri de la loi » insiste-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici