Usine Friguia : Le calendrier de relance divise la Guinée et le partenaire Rusal

0
379
Le président ALPHA Condé et Kerfalla Yansané, ministre des Mines
Le président ALPHA Condé et Kerfalla Yansané, ministre des Mines

Le gouvernement guinéen, exige des partenaires de Rusal une « étude de faisabilité et un calendrier de relance » dans un délai très court de l’usine d’Alumine Friguia située dans la préfecture de Fria.

 

Cette annonce est du ministre des Mines et de la Géologie, Kerfalla Yansané, qui, à la tête d’une forte délégation, a séjourné dans la ville d’Alumine, Fria.

M.Yansané a révélé que les partenaires Russes ont proposé une  » étude de préfaisabilité ». Ce qui ne semble pas du goût des autorités guinéennes. Car, poursuit le ministre des Mines, celle-ci comporte « un plan de rénovation de l’usine et la reprise complète de l’usine avec un calendrier trop long ».

Friguia est la première usine d’alumine en Afrique. Depuis le 4 avril 2012, elle est fermée suite à une grève des travailleurs qui réclamaient une meilleure condition de travail et la revue à la hausse de leurs salaires. Après les premières négociations, le plan de relance qui a été proposé en décembre 2014 a connu un retard.

Ces négociations entre la Guinée et les partenaires russes polarisent toute l’attention. Confrontés aux conséquences du chômage, les travailleurs de l’usine et familles se consolent avec une modique somme d’un million, à titre de forfait, que verse le partenaire Rusal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici