Edito: candidature unique de l’opposition, le débat clos…

0
464
Alliés d'hier, ennemis d'aujourd'hui
Alliés d’hier, ennemis d’aujourd’hui

Guinée-Conakry/A moins d’un cataclysme politico-socioéconomique. L’élection présidentielle en Guinée se tiendra au mois d’octobre prochain. Ceci n’est plus un secret. C’est su de tous. La raison, le délai constitutionnel est incompressible.

Les potentiels compétiteurs, toutes tendances confondues, en sont conscients. Même ceux d’entre eux,  qui continuent de réclamer désespérément des choses peu réalistes. Notamment l’organisation des élections communales avant la présidentielle.

Les leaders de l’opposition « radicale » dite républicaine avaient donné l’impression de ne pas aller à la présidentielle sans en avoir au préalable, les résultats des communales en poche. Ils avaient aussi par moment, laissé entendre le renvoi du débat d’une hypothétique candidature unique au moment opportun.

Aujourd’hui, tous ces débats sont comme clos. La première force politique de l’opposition, l’Ufdg a  préféré faire d’une pierre, deux coups. Pour sans doute, faire l’économie des énergies, des mobilisations, surtout de l’argent en ces temps qui courent.

Mamadou Cellou Dalhein Diallo a rempilé aux commandes de l’Ufdg lors du renouvellement des instances du parti à Conakry. Mieux, il a été désigné candidat du parti à l’élection présidentielle fixée au 11 octobre, par l’institution électorale nationale.

La balle est désormais dans le camp de l’autre gros bonnet de l’opposition, l’Ufr de Sidya Touré encore dubitatif, hésitant. Récemment, Sidya Touré avait même laissé planer le doute sur sa participation à la prochaine présidentielle, si le fichier électoral venait à rester en l’état.

Toutefois, si la politique est la gestion du réel, sans nul doute que les échos du congrès du principal parti de l’opposition vont précipiter l’inspiration des stratèges du coté de Matam… peut-être de Matoto aussi. Le camp d’en face: le pouvoir, la mouvance et tout l’arrière-ban, peut frémir d’aise.

Les jours qui suivent seront sans aucun doute, riches en débats, intrigues, rebondissements et allégeances ou de repositionnements politiques. Une chose est certaine, le compte à rebours a commencé!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici