Présidentielle : le Woulada se mobilise avec le mouvement WOURAC

0
460

WOURACLes fils de Woulada, une localité à cheval entre les préfectures de Dabola, Franah, Kouroussa et Dinguiraye, se mobilisent pour la réélection du Pr Alpha Condé « dès le premier tout » lors de la présidentielle d’octobre 2015. Ils l’ont annoncé ce weekend avec le lancement des activités du mouvement WOURAC.

Le WOURAC (Woulada pour la réélection d’Alpha Condé) est définit comme un mouvement « fédérateur » par ses initiateurs de toutes les forces vives de cette zone géographique qu’est le Woulada.

«Le Wourac entend réunir tous les jeunes de cette contrée autour de l’idéal commun : la réélection du président Alpha Condé dès le premier tour » affirme dans son discours le président du mouvement, Mohamed Nabé.

Pour lui, «le plébiscite de l’homme du changement est un chemin déjà balisé par le candidat grâce à d’innombrables actes posés par ce dernier en un temps record et qui relève simplement du miracle »

Dans l’ordre de ses activités à réaliser, le Wourac prévoit la publication d’un recueil récapitulant « tous les acquis du pouvoir », prochainement.

Sur le bien fondé cette initiative, M.Nabé souligne que les enjeux de la présidentielle de 2015 sont différents de ceux de 2010. Si pendant la présidentielle de 2010, explique-t-il, il s’est agit de choisir le candidat le plus crédible, cette année, le bilan du président Alpha Condé entre en jeu.

«Ce bilan est globalement positif » a-t-il clamé, avant de citer une liste de réalisations « incommensurables »  du président guinéen en faveur de ses compatriotes. Précisément pour Woulada, note Nabé, l’on pourrait évoquer la suppression de l’impôt de capitation, le facile accès aux intrants agricoles pour les paysans, l’implantation des lampadaires solaires, des efforts dans le domaine de la santé etc…

« Ces derniers qui crèvent les yeux et qui ont considérablement amélioré les conditions de vie des guinéens faisant nourrir chez eux un espoir immense, qui s’était effiloché au fil des temps à cause de la mauvaise gestion qui s’était érigée en mode de gouvernance dans le pays » croit dur comme fer M.Nabé.

Kaba Kabinet, le Conseiler technique du Wourac rappelle que beaucoup de citoyens de Woulada exploitent des zones aurifères. Donc ne sont pas forcément sur place. Une de leurs actions a  déjà poussé ceux-ci à se faire recenser pour la présidentielle de 2015.

« Nous avons des représentations à Woulada.. Ici à Conakry, ce sont des activités attractives » rassure-t-il

Pour le Chargé de la mobilisation, M.Koma, « des bureaux existent dans les secteurs, districts qui  représentent Wourac. L’essentiel – des activités- se repose dans les villages. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici