Guinée : « Faut-il aller aux élections en sacrifiant la quiétude sociale? » (PEDN)

0
247

François BourounoGuinée-Conakry : Le porte-parole du parti PEDN de Lansana Kouyaté, François Bourounou s’est interrogé sur tout « le sens » du décret présidentiel convoquant le corps électoral au 11 octobre en vue de la présidentielle.

Le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, conformément aux dispositions de la Constitution guinéenne, a pris hier lundi un décret pour convoquer le corps électoral aux urnes, le 11 octobre prochain. Ce qui entérine ainsi, la proposition de la commission électorale nationale indépendante.

Ce qui, aux yeux du porte-parole du PEDN, « légal » et tout à fait normal. M. Bourouno regrette que la date du 11 Octobre ait « perdu tout sens ».

Pour lui, « c’est un processus inclusif » qui devrait aboutir à l’organisation de la présidentielle de 2015.

« Nous sommes allés au dialogue politique…Qu’est-ce que cela a donné? Les questions sont en suspens ; le fichier électoral est taillé sur mesure, la recomposition de la Ceni que nous avons exigé n’est pas intervenue, les délégations spéciales, la neutralité de l’Administration…etc » souligne-t-il.

« Faut-il aller aux élections en sacrifiant la quiétude sociale » s’interroge ce jeune cadre du parti de Lansana Kouyaté.

L’actualité politique guinéenne est marquée d’ailleurs par la série de conventions nationales des formations politiques. Après le parti de Cellou Dalein Diallo, de Faya Milloumouno et autres partis -presque- insignifiants sur la scène politique, celle du RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir est en cours. Sans surprise, le nom qui sortira est Alpha Condé. Le président en exercice sera candidat à sa propre succession pour un nouveau bail.

Le porte-parole de la CENI, Me Salif Kébé a, au cours du JT de ce lundi, annoncé que le plafond des dépenses liées à la dépense se chiffre 20 milliards GNF.

« Le RPG n’a jamais mobilisé auparavant 1 milliard pour sa campagne. C’est un plafonnement sur mesure car ils vont puiser dans les caisses de l’Etat » critique Bourouno.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici