Guinée : Les recettes de l’Etat « plus faibles que prévues »

0
296
Mohamed Diarré, ministre EcoFin
Mohamed Diarré, ministre EcoFin

Guinée-Conakry-Ce jeudi 26 aout 2015, Le Ministre d’Etat, chargé de l’Economie et des Finances a procédé à l’ouverture de la session extraordinaire du parlement guinéen consacrée  à « l’Examen et l’adoption de la loi des finances rectificative. 

  

Dans son intervention, Mohamed Diaré Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances  a affirmé que les estimations récentes indiquent que le taux de croissance du PIB, initialement projeté à 4,1% pourrait être nul en 2015.

Le taux d’inflation poursuit-il, initialement fixé à 7,1%, a été revu à la hausse pour se situer à 9 % à la fin décembre 2015 et les réserves de la BCRG restent maintenues à un niveau adéquat de trois mois d’importations. S’agissant du budget initial 2015, l’exécution à fin juin s’est écartée sensiblement des prévisions initiales.

Selon le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances, les recettes ont été plus faibles que prévues. 

Sur une prévision de 4 969,00 Mds GNF, les réalisations ont été de 4 612,15 Mds GNF, soit une moins-value de 356,85 Mds. Cette contreperformance est imputable au secteur non minier pour 490,32 Mds GNF, compensée partiellement par une plus value de 133,48 Mds GNF dans le secteur minier» estime t-il

 Au titre des recettes non minières, sur un objectif de 4 293,00 Mds GNF, Mohamed Diaré prétend que  « les réalisations ont été de 3802,68 Mds GNF, reparties entre les contributions directes pour 141,25 Mds GNF, les taxes sur les biens et services pour 202,47 Mds GNF et les droits sur le commerce international pour 146,05 Mds GNF.

Selon l’argentier guinéen, les moins-values constatées sur les recettes pétrolières résultent essentiellement de la double réduction des prix de produits pétroliers à la pompe intervenue en début d’année après l’adoption de la loi de finances initiale. Les pertes enregistrées au niveau des droits sur le commerce international s’expliquent en partie par l’effet volume des importations en lien avec la morosité de l’activité économique due à la maladie à virus Ebola.

Concernant la loi de finances rectificative pour 2015, il dira que la loi s’article autour de trois(3) points qui sont entre autres : Le contexte du projet de loi de finances rectificative pour 2015 ; les objectifs de la politique budgétaire pour le reste de l’année ; et le contenu du projet de loi de finances rectificative pour 2015.

Un député de l’opposition a soutenu que le ministre des Finances a lui-même reconnu que « la Guinée est en récession ».

«On a écouté le discours du Ministre des Finances qui nous a indiqué que la situation économique est très inquiétante. Maintenant, il va falloir qu’il nous explique les mesures envisagées pour la relance de l’économie dans notre pays. Notre attente est d’avoir une mesure importante et adéquate, pour que notre économie retrouve sa sérénité et sa vitesse de croissance, pour le bien de nos populations », a indiqué le Député de Sidya Touré.

Mariame sylla

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici