Guinée-Présidentielle : « Rien ne me rassure…Mais il faut partir » dixit Lansana Kouyaté

0
424
Lansana Kouyate Candidat
« Je n’ai pas grand espoir » dixit le leader du PEDN

Guinée-Conakry : Le président du PEDN a déposé tout son dossier de candidature à la présidentielle d’octobre prochain ce matin à la Cour Constitutionnelle. Lansana Kouyaté n’est pas « rassuré » des conditions d’organisation de ce scrutin. Entretien

« C’est la même Ceni qui organise, le même  fichier électoral que celui de 2013, les mêmes conseillers communaux nommés après l’élection de l’actuel président de la République qui sont en place…Rien ne me rassure, rien. Mais il faut partir » a confié à GuinéeTime à Conakry quelques minutes après son passage à la Cour constitutionnelle.

Lansana Kouyaté est ainsi l’un des derniers ténors de la classe politique guinéenne a voir déposé son dossier de candidature.

« Comme je le dis, nous sommes un ensemble d’opposants. Que tous, nous décidions, « non il ne faut pas aller », cela se comprendrait que les uns   aillent, que les autres n’y vont pas. Vous savez bien en tant que  leader politique, ce que cela va faire. Attendez vous à tout ! »

Le président du PEDN émet le souhait que « l’Exécutif aura la sagesse de minimiser les risques de dissension, de contestation.  Mais comme le régime est habitué à s’installer dans cela, je n’ai pas grand espoir ».

De l’Accord politique

« L’accord politique que nous avons eu, j’ai ouî dire qu’un certain médiateur dit que le PEDN est contre. On ne l’a jamais dit. Nous demandons que l’accord soit appliqué. Au moment des discussions, j’ai émis un cri en disant que la pédagogie n’était pas bonne. Le premier point de l’ordre n’a pas été conclut et on dit allons au deuxième et ainsi de suite.

Pourquoi la dernière minute

« Il ya toujours un délai…Beaucoup de compatriotes aiment être sous tension, cela donne des AVC….Je sais donner une part du temps au temps. Moi j’aime décompresser. On n’ y croyais pas. Ceux qui intoxiquent sont là. Je regrette pour eux. Je suis candidat. »

Caution des 800 millions gnf

« C’est une décision qui fait partie des prérogatives de l’Exécutif. Si c’est pour dissuader certains partis, c’st une bonne décision, peut être. Mais il y a une meilleure pratique. Dans le Code des partis politiques, il y a des conditions à remplir pour être parti politique. Combien de formations politiques respectent ces conditions? Il y a des partis qui n’ont pas de siège, pas de compte bancaires…Pourquoi ne pas élaguer à ce niveau?

La Côte d’Ivoire a un PIB dix fois supérieur à celui de la Guinée. Là-bas la caution est à 20 millions de fcfa. Ici nous sommes à 62 à 64 millions de fcfa ! Ne soyons pas dans la contradiction. Ici-en Guinée- les revenus sont plus faibles qu’en Côte d’Ivoire. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici