Des drones contre les coupeurs de route. Une solution de la candidate Marie Madeleine Dioubaté

0
480

Guinée-Conakry – La candidate du PEG ( Parti desMarie Madeleine 2 Ecologistes de Guinée) pour la présidentielle de 2015 dévoile dans un entretien « des solutions modernes » pour lutter efficacement contre l’insécurité sur les routes provoquée par les coupeurs de route ainsi que les méfaits de l’exploitation des mines.

« Il y a des solutions modernes pour travailler et protéger les populations et notre environnement » dévoile dans un entretien à GuinéeTime, la candidate du parti des Verts, Marie Madeleine Dioubaté.

« La Guinée est un pays où on a beaucoup d’insécurité. Les gens ne peuvent pas voyager sans se faire attaquer par des coupeurs de route. Mais demain, si l’on surveille le territoire national avec des drones, l’Armée peut réagir en temps réel. On sait exactement où se trouvent les gens » propose la seule femme dans la course pour le fauteuil présidentiel.

Un drone (de l’anglais « faux-bourdon ») désigne des appareils militaires. En France, par abus de langage, le terme drone désigne aussi un aéronef sans pilote destinés à un usage public et on emploie drone militaire ou drone de combat pour désigner un matériel équipé d’armements.

Les anglo-saxons nomment un appareil non militaire sans personne à bord, télécommandé ou autonome, qui peut éventuellement emporter une charge utile, destinée à des missions (ex. : de surveillance, de renseignement, d’exploration, de transport, etc.) par UAV (pour Unmanned Aerial Vehicle), ou encore RPAS (Remotely Piloted Aircraft Systems). Les drones sont utilisés au profit des forces armées ou de sécurité — police, douane, etc. — d’un État. Les UAV ont des applications civiles (Cinéma, télévision, agriculture, environnement)1. La charge utile du drone de combat ou UCAV (Unmanned Combat Aerial Vehicle) en fait une arme.

En Guinée, les passagers de véhicules de transport ou personnels sont, plusieurs tronçons, victimes d’attaques armées de la part des coupeurs de route qui tuent, pillent et créent la désolation.

Le dernier cas a eu lieu dans la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 septembre dernier sur la nationale Mamou-Dalaba. Les malfrats ont tiré à bout portant sur des passagers, tuant un enfant de 3 ans, des objets de valeur emportés ont une somme de 7 millions de francs guinéens emportés.

A propos de l’Environnement, la candidate du PEG s’insurge contre certaines méthodes utilisées par les grosses compagnies minières implantées en Guinée.

Le transport de la bauxite se fait dans les wagons qui ne sont pas fermés. Les poussières de bauxite qui prolifèrent dans l’atmosphère peuvent avoir des conséquences sur les gens..Les maladies respiratoires, neurologiques comme la Parkinson, ou d’Alzheimer. Ces wagons doivent être fermés normalement » constate Marie Madeleine Dioubaté.

Dans les mines artisanales, elle ne manque pas de motifs de regrets.

On a aussi un problème dans les zones aurifères où les gens utilisent encore du cyanure ou du mercure qui vont polluer les nappes phréatiques. Sans compter les naissances d’enfants anormaux, les femmes et hommes stériles, le cancer.Il y a autres méthodes pour travailler dans ce secteur. Le système des rotors » propose-t-elle.

Pour mieux lutter contre la déforestation , il y a des solutions. A l’en croire, « Il faut professionnaliser l’Armée. Une partie peut être des gardes champêtres auxquels on peut mettre des moyens à leur disposition. Par exemple des drones civils pour surveiller nos forêts et réagir rapidement. »

Marie Madeleine Dioubaté figure parmi les 8 candidats à la présidentielle de 2015 en Guinée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici