Guinée : Dadis Camara ne laisse pas de consigne de vote pour Cellou Dalein

0
381
Dadis lors desonretour manqué
Dadis lors de son retour manqué

Guinée-Conakry : Imprévisible Moussa Dadis Camara ! Alors qu’il devait rentrer en Guinée pour signer une alliance électorale avec l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, il en a décidé autrement, à la dernière minute. Empêché de regagner le bercail, l’ex putschiste ne laisse  pas de consigne de vote en faveur de l’UFDG et autres candidats en lice qui qui promettent son retour une fois élus.

Dadis ne milite pour aucun autre candidat en lice pour la présidentielle d’octobre. Dans un message diffusé sur les ondes d’une radio locale, l’ancien chef de l’Etat sous la transition étonne à plus d’un titre.

J’invite le peuple de Guinée en général, les Forces patriotiques pour la démocratie et le développement (FPDD) et mes sympathisants et militants en particulier, de participer massivement et activement à cette consultation. Je supporterai la personne à laquelle vous aurez accordé la majorité de vos suffrages qui sera le président de tous les Guinéens ».

Le président des FPDD qui  avait annoncé son intention de briguer la magistrature suprême du pays ne cite aucun candidat ! Fussent-ils ceux qui mettent la question de son retour au pays au centre de leur discours en région forestière. Histroire certes d’attirer la sympathie de ceux qui portent dans leurs coeurs le bouillant Moussa Dadis Camara.

Mon émotion est d’autant plus grande que ma rentrée au pays, après six années d’exil forcé, n’a pas été possible conformément à mes prévisions’’, affirme Moussa DADIS.

Vous le savez tous, le 3 décembre 2009, j’ai été visé par un attentat qui m’aurait coûté la vie si je n’avais pas bénéficié de la grâce de Dieu et de l’assistance rapide de patriotes. Je m’adresse à un peuple de croyants. Rien n’arrive d’ici-bas sans la volonté divine. Si je n’ai pu retourner au pays après deux tentatives, c’est certainement parce que le moment de Dieu n’est pas encore arrivé. Je vous conseille de vous remettre à Dieu et au cours de l’histoire. Je me retire de tout le processus du scrutin présidentiel du 11 octobre 2015 contre ma volonté. Cela en raison de l’handicap incompréhensif à ma rentrée au pays a-t-il regretté.

 

Voilà qui ferme, temporairement, le dossier du retour de Dadis et la consigne de vote que beaucoup de candidats en lice attendaient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici