La Guinée inaugure son plus grand barrage hydroélectrique

0
373
Une vue du barrage
Une vue du barrage

Guinée-Conakry : Le président guinéen Alpha Condé a officiellement inauguré lundi le barrage de Kaleta, le plus grand ouvrage hydro-électrique du pays, en présence de ses homologues congolais Denis Sassou Nguesso et nigérien Mahamadou Issoufou.

La réalisation de ce projet, achevé cet été et qui a déjà commencé à produire de l’électricité, atténuant les fréquentes coupures, notamment dans la capitale, Conakry, est un atout important pour Alpha Condé, en pleine campagne pour sa réélection à la présidentielle du 11 octobre, selon des analystes.

Doté de 3 groupes turbo-alternateurs, le barrage, situé dans la préfecture de Dubréka, au nord de Conakry, dispose d’un volume d’eau de 23 millions de m3 avec une capacité de 240 mégawatts pour un coût global de 526 millions de dollars (environ 468 M EUR) financé à 25% par la Guinée et 75% par la banque chinoise China Eximbank.

Alpha Kaleta
Pr Alpha Condé lors de son discours

« Nous en Guinée, nous avons la particularité d’être le château d’eau d’Afrique occidentale, mais, nous n’avons ni eau, ni électricité, voilà le paradoxe guinéen qui ne devait plus perdurer », a déclaré le président Condé dans un discours sur le site devant des délégations de pays amis et des bailleurs de fonds.

« Sans électricité, l’Afrique ne peut pas se développer, avec l’électricité,nous allons nous industrialiser et nous n’allons plus voir nos enfants mourir dans les eaux de la Méditerranée parce qu’ils désespèrent de l’Afrique », a-t-il assuré.

« Ce barrage permettra d’améliorer la desserte en courant électrique de plusieurs villes guinéennes dont le déficit énergétique est estimé à 400 mégawatts », a indiqué le président guinéen, rappelant qu’il alimenterait aussi plusieurs pays voisins, dont la Guinée-Bissau, la Gambie et le Sénégal.

« L’enjeu de ce barrage est de transformer les potentialités énergétiques de la Guinée pour servir l’Afrique de l’Ouest », a renchéri le ministre de l’Energie Cheick Taliby Sylla.

L’ancien ministre français Jean-Louis Borloo, président de la fondation Energie pour l’Afrique, invité par le président guinéen, a dans une intervention longuement ovationnée, salué « un événement mondial qui a permis à mon ami Alpha Condé de changer la vie à plus de 4 millions de Guinéens » et ce, « en moins de cinq ans ».

Selon le ministre guinéen de l’Energie, l’ouvrage a été réalisé en 3 ans alors que le délai contractuel prévoyait 48 mois.

Quelque 2 500 jeunes Guinéens, tous corps de métiers confondus, et 850 Chinois, ont travaillé sur ce chantier, a indiqué M. Sylla. Malgré l’épidémie d’Ebola qui s’est déclarée en Guinée en décembre 2013, « nos partenaires chinois et français n’ont pas quitté notre pays », s’est-il félicité.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici