Fausse alerte à la bombe à Radisson Blue : un proche de Cellou Dalein traqué par la police dakaroise

0
221

Radisson BlueGuinée-Conakry : Selon notre confrère dakarois l’AS, « la Division des investigations criminelles (Dic) et Interpol sont sur les traces d’un opposant guinéen supposé appartenir au camp de Cellou Dalein Diallo. » L’homme vivant en France serait à la base de la fausse alerte à la bombe survenue à l’Hotel Radisson Blue au moment où Alpha Condé y séjournait.

GuinéeTime vous présente l’intégralité de l’article de L’AS.

« L’auteur de la fausse alerte à la bombe à l’hôtel Radisson Blu est en passe d’être identifié, même si son nom n’a pas encore été révélé. La Division des investigations criminelles (Dic) et Interpol sont sur les traces d’un opposant guinéen supposé appartenir au camp de Cellou Dalein Diallo. Vivant en France, il a passé le coup de fil à partir d’une cabine téléphonique publique et voulait sans doute inquiéter le Président Alpha Condé qui devait séjourner dans cet hôtel.

Lorsque le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, promettait de démasquer l’auteur de l’appel téléphonique qui a plongé l’hôtel Radisson Blu dans une ambiance effrayante, il savait certainement que les forces de sécurité étaient assez outillées pour traquer l’auteur du canular.

Selon des sources dignes de foi, la Police est sur les traces d’un responsable de l’opposition guinéenne vivant en France. Grâce à l’enquête minutieusement menée par la Dic et Interpol, il a été dressé le portrait robot de l’appelant dont les motivations sont purement politiciennes. Ce dernier proche de l’opposant de Cellou Dalein Diallo et vivant en France, soutiennent nos sources, a cru bon d’installer la peur dans le camp de l’adversaire irréductible de son mentor, Alpha Condé qui devait installer ses quartiers dans cet hôtel à l’occasion de sa visite à Dakar. C’est à partir d’une cabine téléphonique à Paris qu’il a joint le standard de l’hôtel pour annoncer qu’une bombe allait exploser. Un appel pris très au sérieux par les autorités sénégalaises qui ont déployé l’artillerie lourde pour désamorcer la supposée bombe.

Toutefois, l’appelant ignorait sans doute qu’avec la technologie de pointe en vogue dans le monde étreint par la menace pressante des terroristes, Interpol lui mettrait le grappin dessus. Selon nos informations, la Police est à ses trousses en France et la traque s’intensifie à l’approche de la présidentielle guinéenne.

Pour rappel, le 4 aout dernier un appel reçu à 18h20 sur le standard du Radisson Blu a alerté de l’imminence de l’explosion d’une bombe dans l’hôtel. Aussitôt, le Cynogroupe avec ses chiens renifleurs, la Brigade d’intervention polyvalente (Bip), le Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (Gign) ont pris d’assaut les lieux, mais les recherches se sont révélées infructueuses. Ce qui n’a pas, pour autant, entamé la détermination du Sénégal à démasquer l’auteur du canular et surtout à augmenter le seuil de vigilance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici