Guinée : Jeudi, une journée de campagne mouvementée à Conakry

0
528
Une vue des violences à Madina-Casse

Guinée-Conakry : La journée du jeudi, marquant le retour du chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, est particulièrement mouvementée puisque des incidents violents sont signalés sur l’Autoroute.

Des sources dignes de foi font état d’affrontements violents sur l’Autoroute Fidel Castro, dans les encablures de Madina reconnues fief du parti au pouvoir au pouvoir.

« Il y a eu assez de tirs de gaz lacrymogènes ici » affirme une citoyenne de Madina-Sig, près de l’Autoroute. Elle fait état de pillages de kiosques et des magasins.

A la Sig-Madina, tout comme à la Casse-Madina, il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre, puissamment mobilisées. Dans un point de presse, il y a quelques jours, le ministre de la Sécurité a rassuré que les forces de l’ordre joueront leur rôle en cette période électorale.

Cellou Dalien Diallo a eu droit à un accueil triomphal de la part de ses militants. Mais déjà très tôt ce jeudi à Conakry la quasi-totalité des boutiques sont restées fermées au grand dame des populations. Dans le grand marché de Madina, l’ambiance était desserte. Les commerçants, étalagistes et boutiquiers pour la plupart militants de l’UFDG avaient tout fermé pour aller accueillir leur leader.

En banlieue et haute banlieue notamment le long de la route le prince, les cadenas étaient visibles de loin sur toutes les boutiques. Plusieurs citoyens sortis faire des achats, se sont vus dans l’obligation de se rabattre sur l’axe Taouyah – Lambanyi où quelques rares boutiques sont restées ouvertes. Cette paralysie du commerce à l’occasion de l’arrivée de Cellou Dalein à Conakry n’est pas une première à Conakry.

Au centre ville, à Kaloum, banques, administration publique et plusieurs autres sociétés privées étaient désertes avant 15h. Les rues vides de ses habituels occupants.

« Arrestation dans les rangs de l’UFR »

Le parti de Sydia Touré, l’UFR, faisait également état de l’arrestation dans ses rangs ce jeudi dans un communiqué.

Le Directoire de campagne de l’UFR apprend avec stupéfaction ce matin non seulement l’arrestation de Cheick Mohamed DIAW, Directeur de campagne de la commune de Dixinn, membre du bureau exécutif hier soir et de ce matin du porte-parole et Chef de cabinet de l’UFR, Mohamed TALL escadron mobile n°3 de Matam » lit-on dans ce communiqué.

Sur les causes de ces arrestations de responsables politiques, le parti UFR évoque la reproduction du matériel électoral.

L’UFR est accusé d’impression de bulletin de vote, alors qu’en réalité il ne s’agit que de spécimen utilisés pendant la campagne pour inviter à voter UFR et montrer comment y procéder. Cette méthode complètement légale a été utilisé par tous les partis durant la campagne, tel que le RPG qui en a publié et distribué près de deux millions pour Conakry seulement, dans les imprimeries du Centre de N’Famory et dans l’imprimerie média graphique de Tafsir DIALLO ».

Sydia Touré menace d’user de « tous les moyens légaux » pour obtenir la libération de ses militants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici