Guinée : Affluence et lenteur dans les bureaux de vote

0
246
Ambiance dans un bureau de vote à Dixinn
Ambiance dans un bureau de vote à Dixinn

Guinée-Conakry : Près de six millions de guinéens sont appelés aux urnes ce dimanche 11 Octobre pour la présidentielle qui oppose huit candidats dont le président en exercice, Alpha Condé.

Les guinéens vont accorder leur suffrage au président Alpha Condé, pour un second mandat, ou simplement opter pour une alternance à la tête de la Guinée. Cela, en sanctionnant sa gouvernance des cinq dernières années. Ces enjeux ont poussé les guinéens à affluer ce dimanche dans les bureaux de vote.

GuinéeTime a constaté dans plusieurs quartiers de la commune de Dixinn, de longues files d’électeurs devant les lieux de vote.

Sous le soleil qui a marqué cette journée, du moins à Conakry, les citoyens ont décidé d’accomplir leur devoir civique.

« J’ai passé deux heures avant de pouvoir voter et c’est parcequ’il n’ y avait beaucoup de monde » affirme une électrice de la Sig-Madina,dans la commune de Matam.

L’affluence s’est d’ailleurs allongée avec la lenteur des opérations de vote.

« Les noms dans les listes d’émargement ne sont pas alignés par ordre alphabétique. Donc les membres du bureau de vote mettent assez de temps pour retrouver les noms » regrette cette dame.

A Dixinn, les nerfs se sont échauffés, quelques temps entre membres du bureau de vote et électeurs. Les échanges ont été houleux. Ce qui a poussé les agents électoraux à appeler les électeurs par ordre numérique.

Retard dans l’acheminement du matériel électoral, absence de certains noms sur la liste d’émargement, sont des problèmes signalés à l’ouverture des bureaux de vote.

« Dans les bureaux de vote où les électeurs bien que munis de leurs cartes d’électeurs les affectant en ces lieux, ne figurant pas sur la liste d’émargement, la CENI décide de les faire voter en ouvrant un registre à cet effet » lit-on dans le communiqué n°4 de la CENI.

Ce scrutin du 11 Octobre intervient dans un contexte marqué par la contestation des adversaires du président sortant. Dans une déclaration, Cellou Dalein Diallo, Sydia Touré, Lansana Kouyaté et les autres ont décidé de ne pas reconnaitre les resultats qui seront sortis des urnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici