Guinée- Citoyens, candidats et observateurs électoraux chargent la CENI

0
388
Bakary Fofana, président CENI
Bakary Fofana, président CENI

Guinée-Conakry : La Ceni qui organise la présidentielle en ce 11 Octobre fait objet de critiques vis-à-vis des citoyens, des candidats et même la mission d’observation électorale de l’UE.

Selon des citoyens de Boussoura, à Matam, la commission électorale indépendante (CENI) ne devrait pas tenir ses élections à cette date. Puisque, disent-ils, elle ne s’est pas bien préparée. 

« Je suis venue très tôt le matin dans le bureau de vote pour accomplir mon devoir civique.Malheureusement, j’ai rencontré des difficultés. Le président du bureau ne retrouve pas mon nom sur la liste, pourtant je suis munie  d’une carte d’électeur sur laquelle j’ai ma photo et mes renseignements » dénonce Marie Camara, citoyenne du quartier Boussoura, 

« J’ai failli me battre avec un des membres du bureau de vote  qui m’a fait voter sans que je signe et sans qu’il ne mette l’ancre aussi sur main. Mon nom n’est pas sur le registre et ils ont gardé ma carte d’électeur avec eux » accuse Alseny Sylla,  nous racontant sa mésaventure.

Dans l’après midi, le chef de la mission d’observation de l’Union européenne, M.Engels, s’est déchargée sur la CENI.

«  »Le déroulement des opérations électorales aurait pu être meilleur si on avait pensé à un certain nombre de choses » estime-t-il.

M.Frank Engels évoque « il y’a eu du retard dans l’ouverture de la moitié des bureaux de vote,  et dans un tiers des bureaux de vote, il a été signalé un manque de quelque chose »…Mais pour tout,  » cela n’est pas de nature à entacher la crédibilité du scrutin. »

L’UFDG achève…

Dans un point de presse à 14 heures, la porte-parole de Cellou Dalein Diallo étale les résultats de leur constatation.

« On a constaté une mascarade électorale en cours et une impréparation manifeste et délibérée de la CENI à organiser des élections libres, transparentes et crédibles sur toute l’étendue du territoire national. Nous avons constaté de graves irrégularités. Les administrateurs locaux relevant du RPG ont développé une technique qui consiste à chasser les délégués chargés de la surveillance électorale issus des parti de l’opposition et de les remplacer unilatéralement par des individus qui signeront au nom de l’opposition. Il y a aussi le bourrage des urnes, manque de matériels de vote, des attroupements d’individus qui contrôlent le vote des électeurs avec des bulletins de vote precochés Alpha Condé’.

Sydia Touré de l’UFR prépare aussi son point de presse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici